Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Mouettes genevoises

Un salaire minimum de Fr. 4’500.- par mois

mardi 2 octobre 2007

La détermination des pilotes ainsi que leur capacité de mobilisation amène la direction de la SMGN à accepter la mensualisation des salaires avec un salaire minimum de Fr. 4’500.-. Même s’il ne s’agit que d’un premier pas, ce dernier constitue une avancée importante pour la qualité de vie des pilotes. En outre, la SMGN a officiellement reconnu le SEV comme partenaire social pour négocier les conditions de travail.

Communiqué de presse du 1er octobre 2007

Le SEV et la Société Genevoise des Mouettes Navigation SA (SMGN) trouvent un accord devant la Chambre des relations collectives de travail

Au terme de deux séances devant la Chambre des relations collectives de travail, le SEV et la SMGN ont signé un accord portant sur la mensualisation des salaires des pilotes dès le 1er novembre 2007. Il a aussi été défini un salaire minimum de Fr. 4’500.- mensuel sur la base de 41 heures par semaine. En outre, la direction SMGN s’est engagée à négocier avec le SEV une échelle salariale tenant notamment compte de l’ancienneté de service. L’accord contient également l’engagement de la direction à consulter le syndicat sur l’élaboration des futurs horaires de travail. Enfin, la SMGN a reconnu officiellement le syndicat SEV comme partenaire pour négocier les conditions de travail des pilotes.

"Le SEV est satisfait de ce résultat qui constitue la première étape de l’amélioration des conditions de travail de nos membres aux Mouettes. Cet accord "minimal" permet à l’entreprise d’éviter un conflit social. Le SEV restera toutefois très attentif à la suite des opérations et maintiendra un haut niveau de mobilisation.", commente Giorgio Tuti, vice-président SEV.

Le représentant des pilotes affiliés au SEV, M. Robin Girod, considère que l’accord est positif. "Ce premier résultat est le fruit d’un long travail. Tous les collègues se sont syndiqués et cela paie ! En plus, notre directeur a déclaré que les nouveaux pilotes pouvaient se syndiquer sans crainte. On avance gentiment, mais on avance !", explique M. Robin Girod.

Dans les prochains jours, le secrétaire syndical en charge du dossier, M. Olivier Barraud, prendra contact avec la direction en vue d’établir un calendrier des négociations jusqu’à la fin de l’année 2007. "Le partenariat social a été reconnu mais doit encore se concrétiser dans les faits. Il reste beaucoup d’éléments à négocier pour atteindre les conditions de travail usuelles de la branche. Cet accord ne représente pas une fin en soi, mais au contraire le début du travail entre partenaires sociaux.", estime Olivier Barraud.



Derniers articles