Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Demande de subvention pour le SsF

lundi 19 décembre 2005

Le SsF a l’honneur de vous adresser son plus récent rapport d’activité qui couvre la période 2000 à 2005. Comme vous pourrez le constater l’activité du SsF était réduite au strict minimum.

Les derniers développements de cet été et le danger de voir ressurgir les anciennes dérives qu’a connu le SsF avant 1998, ont conduit le comité directeur du SsF à se réunir in-corpore pour faire une évaluation de la situation et décider de la suite à donner.

Sa délibération s’est donc tenue le 25 novembre 2005 au siège de la CGAS, avec la participation de Monsieur Claude REYMOND, secrétaire et conseiller technique du SsF (qui co-signe la présente pour attester des engagements concédés par la Communauté genevoise d’action syndicale à l’égard du SsF).

Il s’agissait de débattre, au vu du rapport d’activité soumis par le président, du maintien ou de la dissolution du SsF.

Une unanimité s’est dégagée autour du fait qu’une dernière tentative devait être entreprise afin que le SsF, avec les orientations prises en 1998, reste actif sur la place de Genève pour éviter une nouvelle période de démagogie.

A cet effet le comité directeur s’est résigné à solliciter une subvention des pouvoirs publics qui permettrait au SsF d’avoir une permanence logistique et un permanent sur le territoire genevois.

D’ores et déjà la CGAS s’est engagée d’une part à fournir au SsF un hébergement à la rue des Terreaux du Temple, près des infrastructures communes des syndicats qui y sont établis ; ce qui nous permettra des économies d’échelle en matière de réseau informatique et connexion ADSL, photocopieuse, plieuse-inséreuse d’enveloppes, affranchisseuse). D’autre part, son secrétaire s’obligera à dispenser la formation nécessaire, à tout le moins la maîtrise des machines et de certains logiciels particuliers.

Le financement du salaire d’un permanent étant plus onéreux (nous pressentons une personne maîtrisant totalement le français, l’anglais, l’allemand et parlant l’arabe, ce type de compétences devrait être rémunéré dans les 5’500 francs par mois sur la base d’un 100%), le SsF vous prie de bien vouloir transmettre cette demande de subvention à qui de droit afin que le SsF puisse continuer à exercer un rôle positif plus accru.

Dans cette attente et restant à votre disposition pour tout renseignement que vous jugerez nécessaire, veuillez agréer, Monsieur, l’expression de notre haute considération.



Derniers articles