Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Prologue aux mobilisations anti-G8 : Nos droits valent plus que leurs profits !

mercredi 18 avril 2007 par Claude Briffod

Rassemblement festif le 19 mai 2007

à Genève dès 14 h au Jardin Anglais

15 h : marche symbolique jusqu’à l’OMC – 17 h, théâtre :
pièce de Dario Fo « Faut pas payer » par la Cie des Sept
Lieux – 20 h : fi lm et débat « Punir les malades » au Café
Gavroche (Bd James Fazy 4) – Dès 21h30 : concert et DJ

Voilà plus de trois décennies que le chômage de masse et de longue durée frappe des
centaines de milliers de personnes alors que les profits des actionnaires atteignent aujourd’hui des sommets et que les inégalités sociales n’ont jamais été aussi fortes.

Lorsqu’on nous affirme que le chômage recule, ce sont en fait des emplois précaires, sous-payés et atypiques (travail temporaire, travail sur appel) qui sont créés.

L’exclusion et la précarité touchent surtout les jeunes et les femmes, mais aussi les immigrés, et particulièrement les travailleurs sans statut légal, qui sont frappés par une politique migratoire basée exclusivement sur les besoins du marché. Cela se traduit concrètement par un tri qui discrimine les travailleurs étrangers, créant ainsi une hiérarchie entre les permis (et donc des salaires en conséquence).

Mais la précarité touche également de plus en plus les salariés dits « stables ». Alors qu’on
assiste à une dégradation des conditions de travail, que les rythmes de travail augmentent
et que les cas d’accidents et de maladies liés au stress explosent, nos droits sociaux sont
démantelés les uns après les autres. Ainsi, la 5ème révision de l’assurance-invalidité n’est
qu’une étape qui sera aussitôt suivie par le prochain démantèlement de l’assurance-chômage, tant au niveau cantonal que fédéral.

Ainsi, luttons ensemble contre toute forme de précarisation de nos vies et de nos emplois, et battons-nous pour :

  • le droit au travail !
  • le droit à la dignité au travail !
  • le droit à la dignité sans travail !
  • le droit à un salaire décent !
  • le droit à des rentes décentes en cas d’invalidité, vieillesse et chômage !
  • le droit à un permis de séjour pour chaque emploi !

Prologue aux mobilisations anti-G8 : Nos droits valent plus que leurs profits !
www.euromarches.ch



titre documents joints

Derniers articles