Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Genève, le 20 janvier 2007 - Communiqué à la presse

Zara, Bershka, Massimo Dutti

Aucun égard pour le personnel !

samedi 20 janvier 2007 par Claude REYMOND

Salaires stagnants, licenciements injustifiés, engagement de travailleurs de l’Union européenne à moindre prix, refus de dialoguer avec le personnel, cadres parisiens ignorant tout des réalités genevoises… Autant d’éléments qui ont incité le syndicat Unia à mener, cette après-midi devant l’enseigne Zara, Place du Molard à Genève, une vigoureuse action de protestation – durant laquelle les vendeuses se sont réunies en assemblée syndicale à l’intérieur du magasin.

Zara, Bershka et Massimo Dutti sont les principales marques du géant textile espagnol Inditex, propriétaire de plus de 3’000 magasins et employant plus de 65’000 personnes. La multinationale est présente en Suisse depuis novembre 2002 et inflige partout les mêmes conditions déplorables de travail.

Le syndicat a ainsi informé la clientèle et les passants des revendications du personnel. Les employés exigent notamment la réintégration des travailleurs récemment licenciés, une augmentation des salaires de 4%, l’assainissement des rapports de travail et une politique de recrutement privilégiant l’embauche de collaborateurs au niveau local – qu’il s’agisse de membres de la direction ou d’employés. Ce dernier point se révèle particulièrement justifié lorsque l’on sait qu’à Genève, 1’900 personnes actives dans le commerce de détail se trouvent actuellement au chômage !

Unia tient également à souligner le fait que, malgré des horaires imposés on ne peut plus flexibles, il est extrêmement difficile de décrocher un emploi à plein temps chez cet employeur. Par ailleurs, l’augmentation de 4% exigée – le groupe refuse toute négociation à ce sujet – est d’autant plus justifiée que la multinationale a enregistré une augmentation de son chiffre d’affaires de 22% durant les 9 derniers mois de l’année dernière, tout en laissant les salaires de ses employés stagner.

Unia Genève
Secrétariat régional

Contacts : Jamshid Pouranpir, secrétaire syndical tél : 079 346 89 02

Karim Theurillat, secrétaire syndical, tél. 076 573 27 22


Medienmitteilung der Gewerkschaft Bau & Industrie GBI, Zürich

Syndicat Unia

Région Genève

Ch. Surinam 5

1203 Genève

Genève, le 19 juin 2007

Communiqué à la presse

Unia et Zara mettent fin à leurs litiges !

Le syndicat Unia se félicite de la fin des litiges avec Zara Sàrl Suisse, appartenant au groupe Inditex qui contrôle entre autres les magasins Massimo Dutti et Bershka. Cet épilogue permet aux deux parties de reprendre un dialogue constructif dans l’intérêt des travailleuses et travailleurs. Nous saluons l’écoute de la direction de l’entreprise qui a tenu compte de toutes les revendications d’Unia, permettant ainsi de clore ce chapitre de tensions.

Dorénavant, toutes les heures supplémentaires sous quelque forme que ce soit seront rémunérées conformément à la convention collective de la branche non alimentaire. Nous relevons aussi la volonté de Zara de limiter la flexibilité des employé-e-s, ainsi que de privilégier la sécurité des horaires et des salaires. La communication avec les salarié-e-s va également être plus transparente.

Les deux parties déjouent ainsi certaines tentatives de criminalisation des actions syndicales. Par là, nous marquons aussi un coup d’arrêt à la flexibilité des conditions de travail. Unia privilégie les accords à l’amiable. Cela passe parfois par les rapports de force habituels quoique tendus, mais malheureusement de moins en moins acceptés. Nous sommes néanmoins convaincus que le dialogue social est le seul moyen de résoudre sereinement les conflits de travail. Les mesures de luttes, quoique parfois nécessaires, sont de nature à installer un climat préjudiciable tout particulièrement pour une activité commerciale très soucieuse de son image. Mais la course à la productivité et à la flexibilité ne peut pas se faire sur le dos des travailleurs. Le secteur de la vente soumis à rude concurrence subit des bouleversements inédits. Les conventions collectives de travail sont sous la pression d’une puissante frange du patronat et la volonté d’élargir les horaires des magasins participe à la flexibilisation accrue des conditions de travail.

Nous relevons que Zara donne l’exemple d’un partenariat indispensable et constructif avec Unia. Nous aurons dorénavant la possibilité de mieux veiller aux rapports de travail et d’éviter la réapparition des tensions. En ces temps de surchauffe dans le secteur de la construction, d’autres patrons devraient s’inspirer de l’heureux dénouement de plusieurs mois de conflits chez Zara !

Unia Genève
Secrétariat régional

Contacts : Jamshid Pouranpir, secrétaire syndical tél : 079 346 89 02



Derniers articles