Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Communiqué de presse du 7 mars 2021

Après le salaire minimum en septembre, de nouveaux droits pour les travailleuses et travailleurs précarisé-es !

lundi 8 mars 2021 par Joël VARONE

La Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS) se réjouit de l’acceptation ce dimanche par le peuple genevois de la Loi sur l’indemnisation pour perte de revenus liées aux mesures de luttes contre le coronavirus, une loi pour laquelle les syndicats s’étaient pleinement engagés il y a bientôt une année.

Pour une extension des indemnités au-delà de juin 2020 !

Les travailleuses et travailleurs les plus précaires attendent depuis de trop longs mois de bénéficier de ces droits. La loi votée ne couvre malheureusement que les mois du printemps de l’année passée. Le référendum de la honte de l’UDC et du MCG aura permis aux milieux de droite de refuser toute extension de ce mécanisme en attendant le résultat de la votation.

Les pertes de revenus liées à la deuxième vague doivent maintenant être couvertes rapidement et la CGAS appelle le parlement à traiter en urgence le PL 12831 afin d’étendre le système qui vient d’être accepté par le peuple. En cas de refus du parlement de prendre ses responsabilités à l’égard des travailleurs-euses qui subissent des pertes de revenus conséquentes en raison de la crise, la CGAS travaille d’ores et déjà à l’élaboration d’une initiative à ce sujet.

Après cette nouvelle victoire, cap sur une initiative pour la création d’emplois !

Mais pour l’heure, la CGAS lancera une initiative législative en avril prochain afin de répondre tant aux besoins en emplois qu’aux nécessités de reconversions que nous impose la double crise sanitaire et écologique. Avec l’acceptation du salaire minimum en septembre dernier, le peuple genevois a en effet réaffirmé aujourd’hui la nécessité de renforcer les droits des travailleuses et travailleurs face à cette crise sanitaire et économique. Après avoir amélioré la question des revenus, la CGAS entend ainsi donner des perspectives aux victimes actuelles de la crise en créant des emplois utiles et durables.



Derniers articles