Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Le moment est venu d’agir

manifestation 17 juin 2019 organisée par la Confédération syndicale internationale

départ : parc Mon-Repos, à côté de l’avenue de France, dès 11h00

jeudi 13 juin 2019

Le moment est venu d’agir : le monde du travail évolue et nous devons changer les règles pour garantir une stabilité sociale et économique, une prospérité partagée et une durabilité environnementale. On a laissé les excès proliférer : les entreprises multinationales recourent de plus en plus aux nouvelles technologies, les utilisant pour saper les conditions de travail de la population. La violence et le harcèlement dont sont victimes les femmes continuent d’avoir des effets dévastateurs. Les revenus des citoyens sont de plus en plus déterminés, non pas par la qualité ou la quantité de leur travail, mais par ce qu’ils peuvent obtenir d’une économie injuste et inégale. Les richesses sont de plus en plus concentrées entre les mains de quelques puissants.

Le centenaire de l’Organisation internationale du travail constitue une chance unique d’aborder ces questions à l’échelle mondiale. La création de l’OIT et ses déclarations adoptées ultérieurement ont jeté les fondements du contrat social, assurant l’extension des principes démocratiques, ainsi que de la paix. Le moment est venu de prendre en compte cet héritage. Les syndicats appellent la Conférence internationale du travail, dans le cadre de sa session actuelle du centenaire, à adopter une déclaration ambitieuse sur l’avenir du travail, comportant un socle de garantie universelle pour tous les travailleurs et travailleuses.

Que réclamons-nous ?

  1. La défense de la liberté syndicale, de la négociation collective et du droit de grève.
  2. L’adoption d’une déclaration du centenaire garantissant les droits fondamentaux des travailleurs et des travailleuses, protégeant leur santé et sécurité, assurant des salaires dignes et leur permettant de contrôler leur temps de travail.
  3. L’adoption d’une Convention contraignante pour lutter contre la violence et le harcèlement dans le monde du travail.


rendez-vous
au parc Mon-Repos, à côté de l’avenue de France, dès 11h00



Derniers articles