Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

l’arrestation de l’algérienne Louisa Hanoune est une mesure injustifiée et arbitraire

mardi 14 mai 2019
Ambassade d’Algérie à Berne
Willadingweg, 74
3006 Bern

Consulat d’Algérie à Genève
Route de Lausanne, 308
1293 Bellevue

Mission permanente de la République Algérienne
Démocratique et Populaire
Route de Lausanne 308,
1293 Bellevue

Exellences, Mesdames, Messieurs,

Notre Communauté représente les 21 organisations syndicales du territoire, lesquelles comptent ensemble 36’000 affilié-e-s. Nous avons a reçu des informations provenant de syndicalistes d’Espagne de France, du Brésil, du Parti des Travailleurs d’Algérie (PT) ainsi que de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH), sur la détention provisoire, décidée par le Tribunal militaire de Blida le 9 mai courant, de la secrétaire générale du PT Louisa Hanoune, après avoir répondu à une convocation du juge d’instruction comme témoin.

Cette arrestation relève, selon nous, de la criminalisation de l’action politique et du non-respect des droits démocratiques les plus élémentaires. L’incarcération de Madame Hanoune révèle aussi une action arbitraire perpétrée, par un secteur de l’État, contre une militante connue de longue date pour son engagement en faveur de la démocratie, de la souveraineté des nations et en faveur des droits des travailleuses et des travailleurs.

Bien que nous dénonçons son arrestation comme étant une mesure injustifiée et arbitraire à un moment où le peuple algérien manifeste en masse pour bâtir une véritable démocratie, nous voulons exhorter les représentant-e-s des autorités algériennes en Suisse à convaincre celles restées au pays à mieux respecter les libertés fondamentales et, surtout, les porte-paroles de la société civile afin de préserver la quiétude sociale.

La CGAS se joint à toutes les voix qui en Algérie et dans le monde s’élèvent contre la répression que subit Madame Hanoune et exige sa libération immédiate et sans condition.

Umberto BANDIERA, Unia, président de la commission CGAS solidarité internationale

Albert ANOR, comité directeur SSP-GE



Derniers articles