Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

gâcher les fêtes des vendeuses et des vendeurs

jeudi 21 décembre 2006 par _information fournie par la composante

LETTRE OUVERTE AU CONSEIL D’ETAT

Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève

2, Rue de l’Hôtel de Ville

1203 Genève

Messieurs, les Conseillers d’Etat,

Cette année, vos services ont fixé, par arrêté, au vendredi 22 décembre la nocturne de fin d’année.

Ce vendredi soir de travail suivra ainsi la nocturne habituelle du jeudi et précédera l’un des samedis les plus pénibles de l’année pour les milliers de vendeuses et de vendeurs du canton. Cet arrêté n’encourage pas seulement les consommateurs à concentrer leurs achats les derniers jours avant Noël, il va aussi gâcher les fêtes des vendeuses et des vendeurs qui n’auront, ainsi, ni le temps de les préparer, ni celui de souffler avant le 24 décembre.

Ces éléments portés à votre connaissance, vous aurez compris que le hasard n’est pour rien dans l’absence de négociations visant à fixer la date de cette nocturne avec les syndicats. Si tel avait été le cas, les vendeuses et les vendeurs auraient expliqué aux employeurs le stress qu’ils subissent tout particulièrement en décembre, pour un salaire, faut-il le rappeler, parmi les plus faibles du canton.

Les vendeuses et les vendeurs auraient aussi eu l’occasion de s’étonner que certains employeurs, peu impressionnés par les faibles sanctions auxquelles ils s’exposent, ajoutent aux nocturnes, en dehors des horaires évidemment, la préparation des prochaines soldes.

Les services de l’Etat, qui ont fixé la nocturne au vendredi 22 décembre, ignoraient-ils aussi, Messieurs les Conseillers d’Etat, qu’ils choient les employeurs alors même que ces derniers s’attaquent une nouvelle fois à la Loi sur les heures de fermeture des magasins ?

Les vendeuses et les vendeurs du canton vous souhaitent, Messieurs, de passer d’excellentes fêtes de fin d’année. Comme ils espèrent, lorsque résonnera le dernier coup de minuit, que l’une de vos résolutions sera de participer à l’amélioration des conditions de vie et de travail des salariées et des salariés figurant parmi les plus précaires du canton, dans un secteur particulièrement touché par le chômage...

Veuillez recevoir, Messieurs les Conseillers d’Etat, nos salutations distinguées.

Unia Genève

Jamshid Pouranpir, secrétaire syndical Unia



Derniers articles