Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Des améliorations de rentes sont nécessaires

lundi 13 novembre 2017

Communiqué de l’USS du 9.11.2017

Prouvé par l’analyse de la votation

L’analyse de la votation sur Prévoyance 2020 confirme que le projet a échoué pour de nombreuses raisons, dont beaucoup sont liées au sentiment d’être concerné. Les rentières et rentiers ont davantage que la moyenne refusé la reforme de la prévoyance vieillesse. Une grande partie de ce groupe a visiblement voté non, parce que contrairement aux nouveaux rentiers et rentières il n’aurait pas touché d’augmentation AVS. Pas étonnant que les primes maladies et les coûts de la santé ne cessent d’augmenter ! C’est aussi ce que montre l’examen des arguments de vote : plus d’une personne sur trois évoquant le supplément AVS comme raison d’avoir voté non l’a fait avec l’argument supplémentaire que cette mesure est injuste envers les rentiers et rentières actuels.

L’élévation de l’âge de la retraite des femmes aussi a joué un rôle décisif dans le refus. Certes au niveau suisse, les femmes n’ont pas été beaucoup plus nombreuses que les hommes à rejeter le projet, mais en Suisse romande l’âge de la retraite des femmes à 65 ans est clairement l’argument du non le plus souvent cité. Cet argument a été décisif dans le refus de Vaud et Genève.

L’analyse du vote montre que la situation financière des personnes à bas revenus et rentes moyennes ainsi que l’âge de la retraite des femmes dans la nouvelle version de la réforme ont joué un rôle important. Qui (comme l’employeur) dénonce un projet comme étant antisocial lors de la campagne de votation (message de l’affiche : „Punir les rentiers“) et le supplément manquant pour les rentières et rentiers actuels, doit être conséquent et prendre en compte l’exigence d’améliorations dans l’AVS. Les rentes AVS futures doivent notamment prendre en compte l’explosion des primes maladie. La votation montre en outre que les projets unilatéraux de démantèlement n’ont aucune chance : ils auraient été encore plus fortement rejetés que Prévoyance 2020.

PS:

Renseignements :
Doris Bianchi, secrétaire dirigeante de l’USS, 076 564 67 67
Thomas Zimmermann, responsable de la communication, 079 249 59 74




Derniers articles