Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Lundi 20 novembre à 19 heures

devant l’entrée principale de l’Hôpital universitaire cantonal

mardi 21 novembre 2006 par _information fournie par la composante

Non au démantèlement des conditions de travail des assistantes médicales !

Contre l’avis de nombreux médecins qui se sont distancés de cette décision, l’Association des médecins du canton de Genève (AMG) a dénoncé la convention collective de travail conclue avec le syndicat Unia mandaté par l’Association genevoise des assistantes médicales (AGAM).

Pour accepter de signer une nouvelle convention, l’AMG exige, ni plus ni moins, que le temps de travail hebdomataire augmente de 5%, que les salaires baissent de 10%, que la flexibilité soit accentuée, que les congés de maternité, d’adoption et d’allaitement soient revus à la baisse, etc.

Pour leur part, les assistantes médicales genevoises, qui refusent toute baisse des salaires et toute augmentation du temps de travail, revendiquent le maintien des acquis et l’ouverture de négociations susceptibles de déboucher sur une solution acceptable pour les deux parties.

Les assistantes médicales, qui souhaitent davantage de considération pour leur travail au service de la population genevoise, organisent une action de protestation :

Lundi 20 novembre à 19 heures

devant l’entrée principale de l’Hôpital universitaire cantonal

En espérant que votre rédaction pourra être présente lors de cet événement, nous vous adressons, Mesdames, Messieurs, nos meilleures salutations.

Sandrine Collé, AGAM

Jamshid Pouranpir, Unia

Contacts : Jamshid Pouranpir, secrétaire syndical Unia, 079 346 89 02

PS:

Genève, le 21 novembre 2006

Communiqué de presse

Les assistantes médicales applaudies

Hier soir sur le coup de 19 heures, plus de 200 assistantes médicales genevoises se sont retrouvées aux portes de l’Hôpital cantonal universitaire pour protester contre le démantèlement de leur convention collective, souhaité par l’Association des médecins du canton de Genève. Dans le même temps, les employeurs se réunissaient en assemblée générale dans les locaux de l’hôpital.

Une délégation des assistantes a été autorisée à prendre la parole en début d’assemblée pour expliquer les raisons de la manifestation et de nombreux médecins ont applaudi leurs employées, démontrant par là que l’attitude de l’Association des médecins du canton de Genève est loin de faire l’unanimité dans la profession.

Une pétition munie de 535 signatures d’assistantes a été remise en cette occasion aux employeurs pour refuser les baisses de salaires envisagées (-10%), l’augmentation du temps de travail de 40 à 42 heures ainsi qu’une perte des acquis concernant les congés maternité, d’adoption et d’allaitement.

La forte mobilisation des assistantes médicales ainsi que l’accueil qui leur a été réservé par une partie des médecins sont des signaux très clairs. Tant l’Association genevoise des assistantes médicales (AGAM) que le syndicat Unia, mandaté par le personnel pour négocier la convention collective, sont aujourd’hui convaincus que la raison l’emportera et que l’Association des médecins saura participer à des négociations qui déboucheront sur un accord.

Si, contre toute attente, ce n’était pas le cas, les assistantes médicales poursuivront leur lutte !




Derniers articles