Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Toutes et tous à la manifestation nationale du 10 septembre à Berne

mercredi 17 août 2016

« Halte à la baisse des rentes – Renforçons l’AVS »
« Garantir les emplois. Protéger les salaires. Combattre l’austérité »

Travailleuses et travailleurs, retraitées et retraités,

Les rentes du 2e pilier baissent. Bien que nous devions payer toujours plus de cotisations dans ce pilier, ses rentes baissent. Les pertes de 20 % ne sont pas chose rare. Et les rentes AVS sont toujours plus en retard sur les salaires. Les loyers et les primes des caisses-maladie mangent aujourd’hui les deux tiers d’une rente AVS maximale. Il y a 40 ans, ce n’était que la moitié. Pour beaucoup, les rentes de l’AVS et du 2e pilier ne suffiront par conséquent bientôt plus pour vivre décemment. Il faut une bonne fois à nouveau améliorer les rentes AVS. C’est pourquoi nous descendrons dans la rue le 10 septembre à Berne, afin de stopper la baisse des rentes et renforcer l’AVS.

Au lieu de prendre au sérieux les problèmes des retraité(e)s et de faire en sorte que nos rentes soient décentes, la droite majoritaire au Conseil national prône les sacrifices. Avec les associations patro-nales, elle attaque l’AVS, exige des baisses de rentes et veut relever à 67 ans, voire 70, l’âge de la retraite. Pour parer à ces attaques, nous descendrons dans la rue et appellerons haut et fort les fossoyeurs du social du Palais fédéral à stopper ce pillage des rentes, sinon c’est nous qui le ferons dans les urnes.

La manière la plus sûre et la meilleur marché de compenser la baisse des rentes du 2e pilier, c’est d’augmenter de 10 % les rentes de l’AVS. Car l’AVS ne dépend pas de la volatilité des marchés financiers. Elle n’est pas le jouet des profits recherchés par les sociétés d’assurance. Elle est sûre. Son financement est solidaire. Elle présente le meilleur rapport prix/prestations. C’est pour cela que nous descendrons dans la rue : pour un OUI à AVSplus.

Les rentes ne sont pas les seules à se trouver sous pression, les salaires, les emplois et les finances publiques le sont aussi. L’abandon par la Banque nationale du cours plancher franc-euro a déjà coûté des dizaines de milliers d’emplois. La désindustrialisation menace. De plus, la sous-enchère salariale est toujours à l’ordre du jour. Pourtant, les patrons, le Conseil fédéral et la majorité de droite du Parlement refusent de mieux protéger les salaires et les conditions de travail. Et, à la Confédération, comme dans les cantons et les communes, les programmes d’austérité s’enchaînent. Pendant ce temps, les partis de droite n’arrêtent pas de distribuer des cadeaux fiscaux aux entreprises, aux ac-tionnaires et aux riches. Or c’est nous tous et toutes qui payons l’addition. Avec des hausses d’impôts et de taxes. Ainsi que le démantèlement des services publics.

Travailleuses et travailleurs, retraitées et retraités,

Dans la Berne fédérale, la majorité applique à nos dépens une politique qui impose des sacrifi-ces aux travailleurs et travailleuses. Et elle se montre pleine d’attentions pour les actionnaires en leur offrant des cadeaux fiscaux. Le 10 septembre, c’est pour combattre cela que nous des-cendrons dans la rue. Contre la baisse des rentes, pour de bonnes rentes grâce à une AVS for-te. Contre les suppressions d’emplois et la sous-enchère salariale. Et contre le saignement à blanc des pouvoirs publics.

PS:

communication de l’USS en date du 7 juillet 2016




Derniers articles