Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

The Arab Trade Union Confederation (ATUC)

Pétition de solidarité internationale avec les syndicats indépendants en Egypte et en Algérie

signer la pétition aujourd’hui

vendredi 3 juin 2016 par Claude REYMOND

En marge de la 105ème Conférence de l’OIT, plus de 400 délégués et représentants d’organisations internationales ont signé une pétition de solidarité relative à la régression des situations syndicales en Egypte et en Algérie et aux violations du droit des syndicats indépendants, en particulier la confiscation des libertés syndicales et libertés de droit, l’embargo des syndicats indépendants et leur interdiction d’exercer leurs activités, la confiscation du droit des travailleurs à manifester et l’emprisonnement des travailleurs et des syndicalistes qui osent exercer ce droit voire la poursuite judiciaire de certains syndicalistes et travailleurs devant les tribunaux militaires et leur licenciement abusif.


International solidarity petition with independent unions in Egypt and Algeria.
 
On the margins of the of the 105th ILO Conference, more than 400 delegates and representatives of international organisations signed a solidarity petition relating to the deteriorating situation of labor unions in Egypt and Algeria and to breaches of the rights of independent unions which, are in particular denied the right to organise to rightful freedoms. Independent unions have been subjected to blockade and their activities prohibited. Workers have been denied their rights to protest and union members who were bold enough to exercise their rights were detained. Some union members were even tried before military courts and subjected to wrongful termination.


A la 104ème session de la Conférence Internationale du Travail (CIT), tenue à Genève, Juin 1-14, 2015, le gouvernement de l’Algérie "a assuré" le Comité d’experts de l’OIT sur l’application des normes (CAS) qui cherchait à mettre la législation nationale conformément aux normes de la convention de l’OIT. Une résolution sur la liberté d’association a été adoptée par le CAS, ordonnant le Gouvernement de l’Algérie de réintégrer les syndicalistes suspendus et licenciés ; enregistrer rapidement les syndicats qui ont demandé l’enregistrement ; et assurer le suivi du projet de code du travail et sa conformité avec les conventions internationales ratifiées par le gouvernement Algérien. Malgré les recommandations de CAS, le Gouvernement de l’Algérie ne respecte toujours pas ces recommandations de la dernière réunion de CIT, et continue sa pression et violence contre les droits des travailleurs militants qui défendent leurs droits sociaux et économiques légitimes.

En Egypte, le gouvernement est engagé dans une campagne féroce contre les syndicats indépendants et fit des violations répétées contre les travailleurs et leurs droits syndicaux à savoir : le non-respect de la recommandation 2013 de la de l’OIT – CAS ; pour assurer le respect des conventions internationales et de concilier la législation nationale avec ces conventions ratifiées par l’Egypte ; et adopter une loi sur la liberté syndicale conformément aux dispositions des conventions de l’OIT.

Le Gouvernement égyptien (GOE) refuse de mettre en œuvre les conventions de l’OIT qu’il a ratifiées et d’adopter des législations nationales qui sont conformes aux normes et standards internationaux. Les ministères ont publié des décrets visant à restreindre les activités des syndicats indépendants qui sont en violation de la Constitution égyptienne. En outre, il interdit les syndicalistes de mener des activités syndicales telles le droit de grève et l’intensification des violations de leurs droits par le biais de transferts abusifs et le harcèlement.

Nous vous invitons à signer cette pétition en solidarité avec les travailleurs et avec la Confédération Générale des Travailleurs Autonomes en Algérie (CGATA), la Confédération Egyptienne Démocratique du Travail (EDLC), et la Fédération Egyptienne des Syndicats Indépendants (EFITU) en Algérie et en Egypte contre les violations des droits syndicaux pour assurer un climat exempt de violence et de harcèlement contre les syndicalistes et les militants des droits des travailleurs, et de protéger ces militants d’arrestations arbitraires, des transferts abusifs et d’harcèlement pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’association et d’expression.


Solidarity Support against Violations ofTrade Union Rights in Egypt and Algeria

At the 104th session of the International Labor Conférence (ILC) held in Geneva, June 1-14, 2015, the Government of Algeria "assured" the ILO Committee of Experts on Application of Standards (CAS) that it was seeking to bring national législation line with ILO convention norms. A résolution on freedom of association was adopted by the CAS, ordering the GoA to reintegrate the suspended and dismissed uniomsts ; rapidly register the unions which have appUed for regîstrations ; and ensure the monitoring of
the draft labor code and its conformity with the international conventions ratifiîed by the GoA. Despite the CAS recommendations, the GoA is stiiï not respecting to thèse recommendations from the last ILC meeting and continues its pressure and violence against workers right activists for defending their legitimate social and économie rights in Egypt, the Government is engaging in a fîerce campaign against independent trade unions and made repeated violations against workers and their trade union rights namely : the non-respect of the 2013 recommendation of the ILO CAS to ensure respect of international conventions and to reconcile national législation with thèse conventions ratified by Egypt ; and to enact a law on Freedom of Association conformed with the provision of the ILO conventions.

The Government of Egypt (GOE) refuses to implement the ILO conventions it has ratifîed and to enact national législations that are aligned with international norms and standards. The ministries issued decrees to restrict independent unions’ activities which are m violation of the Egyptian constitution. In addition, it prohibits trade unionists from conducting union activities such the right to strike and intensified violations of their rights through abusive transfers and harassment.

We urge you to sign this petition in solidarity with workers and with the Général Confédération of Autonomous Workers in Algeria (CGATA), the Egyptian Démocratie Labor Confédération (EDLC), and the Egyptian Fédération of Independent Trade Unions (EFITU) in Algeria and Egypt against violations of Trade Union Rights to ensure a climate free of violence and harassment against trade unionists and workers’ rights activists, and to protect thèse activists from arbitrary arrests, abusive transfers and harassment for exercising their rights to freedom of association and expression.

PS:

Hind Cherrouk
Country Program Director - Maghreb Arab Region
Solidarity Center, AFL-CIO
Tel : +212 (6) 62 66 64 63
www.solidaritycenter.org

https://www.facebook.com/solidaritycenter Twitter icon LinkedIn icon

Many Bangladeshi workers labor in unsafe workplaces for poverty wages. Click here to show solidarity with organizers and activists who are under attack as they stand up for worker rights and safety.​




titre documents joints

Derniers articles