Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

La Campagne CCT est lancée : Viscom dénonce le CCT

jeudi 23 avril 2015

L’association patronale de l’industrie graphique Viscom a résilié aujourd’hui le contrat collectif de travail (CCT) de l’industrie graphique pour fin 2015 et exige d’augmenter la durée normale de travail de 40 à 44 heures et de baisser les suppléments pour le travail de nuit. Les syndicats syndicom et Syna s’opposent à ce programme de destruction d’emplois et exigent d’introduire un modèle de retraite anticipée et de déclarer le CCT de force obligatoire.
Le moment est trop sérieux pour compromettre le partenariat social, estiment syndicom et Syna. C’est pourquoi ils ont accueilli aujourd’hui les délégué-e-s de Viscom devant l’hôtel Marriott avec de bons arguments pour un CCT qui renforce la branche. Mais les employeurs ont fait la sourde oreille ; Viscom cherche manifestement la confrontation.

Il y a deux ans, les syndicats ont accepté que la semaine de 42 heures soit introduite à certaines conditions dans les imprimeries en difficulté en raison de la concurrence internationale. Ces imprimeries ont aussi pu baisser les suppléments pour le travail de nuit. Une nouvelle augmentation du temps de travail, telle que Viscom l’exige, conduirait à une suppression d’emplois – une provocation inacceptable du point de vue syndical. Il est inadmissible d’augmenter le temps de travail dans les imprimeries de journaux qui subissent une concurrence en Suisse seulement et dont les bénéfices sont toujours très élevés en comparaison internationale. Déclarer de force obligatoire le CCT, comme cela a été convenu lors des négociations CCT en 2013, marquerait une étape susceptible de calmer la situation et de remettre toutes les imprimeries sur un pied d’égalité en Suisse. Mais pour des raisons inexplicables, Viscom retarde depuis deux ans la demande de déclaration de force obligatoire du CCT auprès du Conseil fédéral.

Dans sa campagne « Printed in Switzerland », Viscom invite à ne pas imprimer à l’étranger, mais à soutenir l’économie suisse. Une campagne que nous soutenons. Mais « Printed in Switzerland » n’est sensé que si un CCT déclaré de force obligatoire entre en vigueur dans l’industrie graphique suisse pour empêcher la sous-enchère salariale. syndicom et Syna ont demandé aux délégué-e-s de Viscom de prolonger le CCT 2013 et de le mettre en œuvre conjointement avec les syndicats. Nous avons entendu le Non prononcé par Viscom à cette solution raisonnable. Avec la déclaration de force obligatoire du CCT et un modèle de retraite anticipée dès 63/62 ans, les syndicats présentent des solutions qui répondent de manière socialement acceptable aux problèmes de la branche. Par tous les moyens syndicaux dont ils disposent, ils lutteront contre un démantèlement du CCT. Car il est inacceptable de détériorer les conditions de travail au niveau de la concurrence internationale, comme en Europe de l’Est et en Chine.

Pour la défense de notre CCT, nous avons besoin de ton engagement ces prochains mois. Informe-toi et participe avec nous à cette campagne.



Derniers articles