Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Globaler Aktionstag zur Verteidigung des Streikrechts

Die Medienkonferenz findet statt am Mittwoch, 18. Februar 2015, um 16 Uhr im Café Gavroche, Boulevard James-Fazy 4, 1201 Genf

Zentrale Demonstration für das Streikrecht in Genf

vendredi 13 février 2015


Ne touchez pas au droit de grève ! 18 février : journée d’action mondiale en défense du droit de grève

DATE : 12. FÉVRIER 2015 AUTEUR : MATTHIAS PREISSER

La Confédération syndicale internationale appelle à une journée d’action mondiale en défense du droit de grève le 18 février 2015. En Suisse, des actions de protestation centrales auront lieu à cette date à Genève.

Le droit de grève est un droit syndical fondamental garanti par les constitutions de 90 États, dont la Suisse depuis 1999. Il est aussi inscrit dans le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels des Nations Unies et dans la Charte sociale européenne. Plus qu’un droit individuel, le droit de grève est un droit collectif, le droit des travailleurs et travailleuses de débrayer et de faire usage de l’arme qu’ils emploient en dernier recours dans les conflits du travail.

Depuis que les syndicats et les mouvements sociaux luttent contre les programmes d’austérité lancés à la suite de la crise financière, les attaques contre le droit de grève se multiplient. Les employeurs prennent aussi de plus en plus pour cible ce droit fondamental qui leur déplaît, même au sein de l’Organisation internationale du travail (OIT), l’institution tripartite des Nations Unies. En effet, ils refusent depuis deux ans de reconnaître que le droit de grève est garanti par la convention no 87 de l’OIT et bloquent les travaux de la Commission de l’application des normes.

Nous déplorons que la représentation suisse auprès de l’OIT, incitée par la délégation des employeurs, se prête elle aussi à ce jeu de blocage. Cette délégation est emmenée par Blaise Matthey, secrétaire général de la Fédération des entreprises romandes (FER). C’est notamment pour cette raison que des syndicalistes genevois manifesteront en faveur du droit de grève devant le siège de l’association patronale l’après-midi du 18 février. La journée d’action mondiale débutera à Genève dès midi, avec une protestation réalisée sur la Place des Nations par le personnel des institutions internationales. À 14 heures, ce sera au tour des représentant(e)s des syndicats internationaux de manifester devant l’Organisation internationale des employeurs. Les journalistes sont invités à une conférence de presse à 16 heures.

La CGAS, l’union syndicale genevoise et le Cartel intersyndical organisent et coordonnent les manifestations genevoises de la Journée d’action mondiale, qui comptera sur la participation des centrales syndicales internationales et des Associations du personnel des organisations internationales. Ces actions reçoivent le soutien de l’USS, de Travail.Suisse et de la Confédération syndicale internationale (CSI).



titre documents joints

Derniers articles