Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

pour les délibérations du Comité de l’USS du 11 octobre 2006

Campagne sur l’aide à l’Est

dimanche 8 octobre 2006 par Claude REYMOND

Amendements à l’annexe 2006.10.09 Comité de l’USS

Campagne sur l’aide à l’Est : une contribution contre le dumping salarial

1. Remplacer la partie de phrase « une des tâches primordiales des organisations syndicales doit être la lutte contre les pressions à la baisse sur les salaires et pour plus de justice » par le texte de l’amendement suivant :

une des tâches primordiales des organisations syndicales doit être l’exercice d’une solidarité sans faille à l’égard des travailleurs et des travailleuses de cette partie de l’Europe qui ne jouissent pas des mêmes conditions de vie que les nôtres du fait que leur économie nationale accuse, notamment, des retards technologiques.

Nous sommes persuadés qu’il est nécessaire d’aider ces camarades à acquérir de nouveaux savoir-faire, pour qu’ils puissent – là où ils vivent – réaliser le meilleur développement possible de leur société, avec en outre une plus juste répartition des richesses produites.

La lutte contre les pressions à la baisse sur les salaires exige principalement de diminuer les carences de biens et de services dans certains lieux de vie afin d’y réduire la contrainte à s’expatrier et à brader le prix de sa force de travail dans des contrées présumées comme plus généreuses.

2. Remplacer la partie de phrase « En accordant cette contribution, notre pays reconnaît que le récent élargissement de l’UE est un pas de grande importance pour garantitr la sécurité,… » par le texte de l’amendement suivant :

« En décidant de l’octroi aux pays de l’Est européen d’une contribution visant à réduire les disparités économiques et sociales, le peuple suisse s’implique de manière responsable pour que l’élargissement de l’Europe corresponde à un réel progrès pour toutes et tous, garantissant » la sécurité, la stabilité et la prospérité sur l’ensemble de notre continent.

3. Remplacer « marchés est-européens » par économies est-européennes.

4. Remplacer « pour la défense future de ses intérêts » par pour la défense des intérêts des classes laborieuses » dans les négociations bilatérales.

Claude REYMOND, secrétaire syndical de la CGAS

Représentant romand de la Conférence des unions syndicales cantonales



Derniers articles