Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

six listes en faveur de Pierre Bayenet ont été déposées

samedi 15 février 2014 par Claude REYMOND

Après 12 ans de politique pénale menée par les Procureurs généraux PLR Zappelli et Jornot, fondée sur l’illusion de la sécurité à court terme et ne protégeant pas les classes moyennes contre les attaques spécifiques qu’elles subissent, il est temps de faire place à la justice progressiste et ouverte qu’incarne Pierre Bayenet.

Dans la mesure du possible, Pierre Bayenet favorisera des sanctions qui éviteront la rupture sociale pour les condamnés, afin d’éviter la récidive, sanctions qui devront être accompagnées d’un effort de réinsertion. En particulier, il conviendra de réserver la prison aux délinquants dangereux, à l’exclusion de tous les délinquants qui, s’ils violent la loi, ne font pour autant courir aucun danger direct à la population.

Tous les citoyens doivent être protégés de manière égale et sans concession contre les violences interpersonnelles, qui sont autant d’atteintes à nos droits fondamentaux.

Ceci ne doit pas faire oublier que jusqu’à présent, Zappelli et Jornot ne se sont pas attaqués à des comportements délinquants plus insidieux qui visent en particulier les classes moyennes et défavorisées :

les faillites frauduleuses d’entreprises qui détournent les salaires, les cotisations AVS de leurs employés, ainsi que les impôts, portant préjudice à l’ensemble de la société ;

l’usure en cas d’appartements mis en location par des régies à des tarifs exorbitants ;

les accidents de travail , lorsque les employeurs ont confié des tâches dangereuses à des employés qui n’étaient pas qualifiés pour cela.

Alors que Jornot promet aujourd’hui qu’il défendra les plus faible, on voit d’une part qu’il limite cette défense aux cas de violence les plus choquants, et d’autre part qu’il s’attaque simultanément aux libertés publiques, notamment aux droits syndicaux, qui sont pourtant des droit des faibles contre les puissants. Enfin, plutôt que de favoriser la régularisation de la situation des personnes sans statut légal, comme le Conseil d’Etat l’a fait pendant de nombreuses années, il a mis fin à une exception genevoise et s’attaque à ces personnes qui sont les plus vulnérables, n’hésitant pas à les mettre en prison même si elles ne présentent aucun danger.

L’heure est à une justice égale pour toutes et tous, humaine et efficace, telle que proposée par Pierre Bayenet.

En vous remerciant de l’accueil que vous ferez à ces informations, recevez, Mesdames, Messieurs, mes meilleures salutations.

Nils De Dardel, membre du comité de soutien à Pierre Bayenet
tél prof 022 312 14 00
tél privé 022 349 57 90
portable 079 358 03 07

helena de freitas
coordinatrice de campagne
Pierre Bayenet candidat au poste de Procureur général

tél. 079 686 79 37

contact@bayenet.info



Derniers articles