Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

communiqué de presse

Accès à la formation continue à Genève : peut mieux faire

mercredi 10 avril 2013 par Claude REYMOND

Les syndicats genevois ont pris bonne note des petites avancées concernant leurs recommandations visant à améliorer l’accès à la formation continue à Genève, en particulier pour les travailleurs et travailleuses peu favorisés, très nombreux, peu ou pas qualifiés.

En automne 2011, dans le cadre des manifestations liées aux 10 ans de la loi cantonale sur la formation professionnelle et continue, la CGAS a diffusé son Manifeste syndical « la formation continue à Genève : peut mieux faire ! » (http://www.cgas.ch/SPIP/spip.php?article1945) émettant des recommandations concernant les améliorations de mise en œuvre de la loi et de son règlement. Les propositions syndicales se résument à :
promouvoir l’accès à la formation continue des personnes les moins formées et corriger les inégalités en la matière, disposer d’une meilleure vision d’ensemble du dispositif de la formation continue et mieux anticiper des actions.

Ce Manifeste invitait les acteurs et parties à tirer un bilan critique de l’application d’une loi importante et progressiste à leurs yeux et d’y apporter les améliorations nécessaires.

La CGAS se félicite que cette invitation à une réflexion critique ait été entendue par le DIP, en charge de la politique de la formation continue et professionnelle et que le Conseiller d’Etat, Monsieur Beer ait donné mission à une commission tripartite du Conseil interprofessionnel de la formation d’en examiner les recommandations. Un rapport dans ce sens a été rendu fin février 2013.

Concernant le rapport lié au Manifeste :

Les syndicats constatent que leurs recommandations ont fait l’objet de débats et permis des avancées timides. Leurs propositions font sens vu la très forte inégalité d’accès à la formation continue, particulièrement prononcée à Genève du fait de secteurs professionnels diversifiés employant notamment de la main d’œuvre peu qualifiée dans des conditions de travail précaires (droits et salaires), qui vont de pair avec une fragilité des parcours professionnels et un fort taux d’illettrisme. Cette situation connue maintient des milliers de personnes dans la précarité, empêche la mobilité professionnelle ainsi que des perspectives d’amélioration de revenus et de maintien de l’emploi.

Les syndicats estiment incontournable d’imposer à Genève un droit concret à la formation professionnelle et continue tout le long de la vie professionnelle, sous forme d’un congé formation de 5 jours par année cumulable sur 3 ans, et ils regrettent la non entrée en matière sur cette revendication. En effet, les dispositions pratiques d’exercice du droit à la formation continue et professionnelles demeurent le plus souvent inexistantes et un vœu pieux pour les personnes non qualifiées.

Néanmoins la CGAS se réjouit que le rapport évoque des pistes souhaitées comme l’élargissement d’accès au fond cantonal pour la formation professionnelle et continue pour la prise en charge de la formation de base (connaissances de base de français, mathématiques…).

Les syndicats demeurent donc attentifs et oeuvrent pour faire progresser le droit essentiel à la formation continue et professionnelle.

Pour la CGAS

Françoise Weber (SIT) 

tel. 022 818 03 00 courriel fweber@sit-syndicat.ch