Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

8 mars = le viol comme arme de guerre ! ?

jeudi 7 mars 2013

Le niveau tragique des violences contre les femmes dans le monde est devenu intolérable. L’impunité des auteurs de viols est ressentie comme une injustice profonde, un scandale, voire un encouragement institutionnel implicite à la barbarie.

Les Indiennes expriment leur colère dans la rue. En République Démocratique du Congo, les viols sont une arme de guerre, visant les filles et les femmes et, à travers elles, l’implosion des liens familiaux au sein d’un pays.

Figure emblématique du FIFDH 2013 et de la résistance à l’obscurantisme, la jeune Pakistanaise Malala incarne un chemin d’espérance et de libération : le combat pour l’éducation.

La défense de l’intégrité physique et morale des femmes est indissociable d’une politique éducative fondée sur la transmission de valeurs fondamentales de respect d’autrui et sur la remise en question des rôles traditionnels.

Des rôles qui limitent l’horizon des filles comme des garçons, otages de schémas figés et archaïques : dès le plus jeune âge, les garçons sont poussés vers des modèles d’insensibilité et d’agressivité alors que les filles sont confinées dans des attitudes d’obéissance et de passivité.

Objectifs : libérer les nouvelles générations des croyances qui pérennisent la domination masculine et ses conséquences tragiques telles que le viol utilisé comme arme de destruction massive.

Franceline Dupenloup



Derniers articles