Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Votation du 3 mars 2013 : oui à une meilleure répartition des richesses

Contre les abus patronaux – Pour un salaire minimum légal

dimanche 3 mars 2013 par Claude REYMOND

La Communauté genevoise d’action syndicale salue avec satisfaction le résultat de la votation populaire d’aujourd’hui contre les salaires abusifs. L’acceptation massive de l’initiative jurassienne pour des salaires minimums soutenue par les syndicats jurassiens est tout aussi réjouissante. Ces deux votes expriment avec clarté que la population exige plus de justice sociale en matière de salaires et sont de bon augure pour les initiatives syndicales qui seront soumises au vote prochainement.

Les décennies d’attaques contre les droits et acquis des salariés ont laissé des traces : jamais les inégalités n’ont été aussi marquées en Suisse entre hauts et bas salaires, jamais une poignée de top managers et de gros actionnaires ont amassé des fortunes aussi grandes, jamais le nombre de personnes gagnant des très bas salaires n’a été aussi important. Le vote de ce weekend envoie un message clair : avec l’acceptation de l’initiative contre les salaires abusifs - ainsi que de l’initiative jurassienne pour des salaires minimums - les travailleurs de ce pays signalent qu’ils veulent une meilleure répartition des richesses.

Plus de justice sociale et plus de protection en matière de salaires

Le vote contre les abus patronaux est un vote pour plus de justice sociale en matière de salaires, il est de bon augure pour les initiatives syndicales qui seront soumises aux scrutins populaires prochainement. En effet, selon une récente étude de l’Union syndicale suisse, 440 000 personnes gagnent moins de 4000 francs par mois malgré un travail à plein temps, et la plus récente expression des citoyens montre qu’il s’agit de changer cet état de fait. Avec le vote de ce weekend, le Jura est le deuxième canton après Neuchâtel à disposer d’un salaire minimum légal cantonal. C’est pourquoi il faut maintenant régler le problème des bas salaires et des pressions croissantes sur les salaires sur le plan national, et la CGAS est convaincue que l’initiative pour un salaire minimum à 4000 francs gagnera également une majorité aux urnes.

Mobilisation syndicale contre l’arrogance patronale

Les milieux patronaux sont manifestement effrayés à l’idée d’une meilleure protection contre la sous-enchère et les bas salaires, comme l’a montré leur récent dépôt d’un recours devant le Tribunal fédéral contre la décision du Grand Conseil genevois de valider l’initiative syndicale pour le renforcement du contrôle des entreprises. De ce point de vue, le vote de ce weekend signifie aussi un camouflet contre un patronat arrogant qui, à coups de millions, a mené une campagne massive contre l’initiative Minder.

Les syndicats genevois ouvrent dès à présent la campagne pour les initiatives syndicales pour un salaire minimum et le contrôle des entreprises et annoncent l’organisation d’une manifestation d’envergure contre les abus patronaux et pour plus de protection pour les travailleurs le 1er juin à Genève.

Alessandro PELIZZARI, Unia, président CGAS

(079 817 29 04)



Derniers articles