Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Communiqué des médias

Pas de démantèlement du CCT pour l’industrie graphique

lundi 10 décembre 2012 par _information fournie par la composante

La conférence de la branche Industrie graphique de syndicom du 8 décembre 2012 et la commission de branche élargie syna-Print du 6 décembre rejettent les propositions de démantèlement de Viscom : elles sont inacceptables pour les travailleurs/euses ! Ni l’augmentation de la durée du travail, ni la réduction des suppléments pour travail de nuit n’aideront à résoudre la crise dans l’industrie graphique – même si Viscom glisse ces propositions dans un « paquet » juste avant Noël !

Les participant-e-s à la conférence craignent que la possibilité d’introduire la semaine de 42 heures dans tous les établissements de l’industrie graphique autres que les imprimeries de journaux ne déclenche une spirale baissière et ne mette en péril des centaines d’emplois. Trois semaines de travail non rémunéré pour les uns, et des licenciements pour les autres, ce ne sont pas les perspectives que nous attendons !

Une nouvelle baisse des suppléments pour travail de nuit, sans garantie des acquis, aboutirait à une réduction de salaire inacceptable pour quiconque doit travailler la nuit. Des concessions ont été faites il y a quatre ans sur les suppléments pour travail de nuit, maintenant ça suffit !

syndicom et syna approuvent toutefois, en y voyant un signal positif, l’état des négociations au 22 novembre 2012 sur les autres points du CCT. Même si d’importants souhaits syndicaux n’ont pas été respectés et s’il a fallu faire des concessions (refus d’extension du CCT par Viscom, annualisation du temps de travail, formation continue), la réglementation sur les salaires d’embauche du personnel qualifié, sur les salaires minimums du personnel non qualifié, sur les salaires des apprentis, la formation continue et les mécanismes de contrôle du respect du CCT constitue une solide base pour la prolongation du CCT actuel, sans détériorations au niveau des suppléments pour travail de nuit et de la durée hebdomadaire du travail.

Nous ne nous laisserons pas diviser entre imprimeurs de journaux et « tout le reste », ou entre travailleurs/euses du jour ou de la nuit. Nous défendrons ensemble, solidairement, les acquis du CCT ! La conférence de branche en appelle à la raison des employeurs :

* La conférence de branche rejette les exigences de démantèlement de Viscom :
NON à la semaine de 42 heures ; NON à la réduction des suppléments pour travail de nuit.

* La conférence de branche renouvelle son offre à Viscom de prolonger le CCT actuel et invite Viscom à reprendre les négociations suspendues sur le CCT.

* La conférence de branche décide d’organiser une votation générale sur des mesures de lutte, au cas où Viscom ne retirerait pas ses projets de démantèlement et recommande un OUI à l’organisation de mesures de lutte

Renseignements complémentaires :
syndicom :
Roland Kreuzer, membre du comité directeur, tél. 079 759 49 72
Hans-Peter Graf, secrétaire central de la branche Industrie graphique, tél. 079 326 42 05.
 
syna : Tibor Menyhárt, secrétaire central, tél. 079 290 03 89


Derniers articles