Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Votation du 14 octobre : les affairistes de droite et de « gauche » ont réussi leur coup !

jeudi 25 octobre 2012 par Claude REYMOND

Lettre de lecteur

Genève le 22 octobre 2012

Genève a donc adopté, par 54% de OUI contre 46% de NON et un taux de participation de 32%, une nouvelle constitution en remplacement de celle de 1847.

Dans un article publié en mai dernier dans le journal Le Courrier, repris dans ESPACE du mois de juin, j’ai écrit :

« Pour accroître ses chances d’obtenir l’acceptation par le peuple de son projet de constitution, la droite savait qu’elle devait pouvoir compter sur le ralliement des groupes des socialistes et des verts, dominés par la droite de ces formations.

Pour réussir cette opération, la droite a introduit dans les premières versions du projet des dispositions extrémistes, voire farfelues, dans le but d’en céder une partie, en guise de concessions aux socialistes et aux verts, afin de permettre à ces derniers de s’en prévaloir pour justifier leur honteux ralliement. Le résultat constitue une grave régression démocratique et sociale et ouvre la voie au démantèlement des services publics. »

Bien qu’ils aient été très largement désavoués par leurs électorats, les socialistes et les verts ont joué un rôle décisif dans la réussite de l’opération.

En effet :

• Les affairistes de la finance et de l’immobilier savaient que le OUI ferait le plein dans l’électorat traditionnel de la droite. C’est la raison pour laquelle ils se sont fait discrets, malgré des moyens énormes investis dans leur campagne, pour laisser des socialistes et des verts, aux plans de carrières très ambitieux, occuper le devant de la scène. On a même vu des magistrats de la Ville de Genève se mobiliser en faveur d’une constitution qui fait disparaître purement et simplement cette même Ville de Genève !

• Compte tenu du rôle très ambigu de l’UDC et du MCG qui ont appelé à voter NON presque en s’excusant, alors que 4 constituants UDC ont voté OUI contre 2 NON et que les 4 constituants MCG ont voté OUI, il est hautement probable qu’une bonne partie (au moins un tiers) de l’électorat UDC et MCG a approuvé la nouvelle constitution.

• Aux dernières élections cantonales, le cumul des voix des partis PLR, PDC, Socialiste et Verts était de 64,46% (dont 28,25% en provenance des socialistes et des verts). Avec le tiers des voix UDC-MCG, soit 7,77%, on obtient plus de 72%. Force est donc de constater que, le OUI n’ayant obtenu que 54%, les socialistes et les verts ont dû être désavoués par une large majorité de leurs électeurs !

• Malgré un taux de participation dans les quartiers populaires inférieur de près de 7% à celui réalisé dans les communes et les quartiers « résidentiels », la nouvelle constitution a été rejetée dans toutes les grandes villes du Canton (Genève, Carouge, Lancy, Meyrin, Onex et Vernier).

Compte tenu de l’ensemble de ces éléments, il n’est nullement exagéré de penser que le mouvement social et syndical a réussi, avec des moyens dérisoires comparés à ceux du camp d’en face, à constituer un socle solide sur lequel pourront s’appuyer les résistances actuelles et futures contre la politique de démantèlement social de nos gouvernants.

Souhail Mouhanna



Derniers articles