Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

RENCONTRE « ESPACE GENEVOIS »

vendredi 29 juin 2012 par Claude REYMOND

Les structures administratives et politiques, du bassin genevois s’organisent autour de la ville de Genève, et englobent les territoires français limitrophes pour former une grande métropole. Ceci nous amène à se poser la question quelle est la place et le rôle des organisations syndicales. L’assemblée du CSIR Rhône-Alpes, Val d’Aoste, Piémont, Bassin Lémanique a mandaté Paul ROCHE pour faire un travail d’approche pour avoir une vision sur ce problème.

COMPTE RENDU DE LA REUNION INTER-SYNDICALE

DU 30 MAI 2012 A GENEVE

A la demande du Président du CSIR, Paul Roche a invité les Organisations Syndicales françaises et les représentants du CGAS à une rencontre pour débattre des problèmes transfrontaliers le 30 mai dans les locaux de la CGAS à Genève.

Présents :
RAPHOZ Daniel : CFDT
GUIGON Jean-Jacques : CGT
ROUSSE Marie-Noêlle : UNSA
REYMOND Claude : CGAS
CATTANI Manuela : CGAS SIT
CHAPELON Fabrice : CGAS UNIA
FAZENDEIRO Manuel : CGAS UNIA
BIENKO Arthur : CGAS UNIA
ROCHE Paul : CFTC
 
Excusés :
G. Clément : CGT/FO
FSU

Condensé des débats

Claude REYMOND et Paul ROCHE ont fait un historique des relations transfrontalières entre les départements le l’Ain, de la Haute Savoie et le canton de Genève depuis la création du CISAL en1992, puis d’un CSI Rhodanien regroupant les cantons lémaniques pour devenir à la demande de la CES le CSIR,. Rhône-Alpes, Piémont, Valais d’Aoste et les Cantons Lémaniques.
L’étendue du territoire a, entre autre, diminué l’efficacité de cette structure surtout vis-à-vis des cantons helvétiques.

Aujourd’hui la mise en place d’un territoire métropolitain autour de Genève change le problème. Avons-nous la volonté de nous intégrer, de travailler de manière efficace, de nous investir sous quelle forme et sur quels thèmes.

Un tour de table permis à chacun de s’exprimer, il en ressort : oui nous devons nous unir et regrouper nos forces, les chambres de commerce l’ont bien compris et travaillent ensemble.
Les problèmes spécifiques des salariés relèvent des organisations syndicales, fixons des objectifs concrets précis. N’oublions pas que 70 000 salariés français travaillent sur ce bassin.

La fermeture du site genevois de Merck, avec ses relations avec celui de Lyon, est un exemple de notre souhaitable action commune.

Du coté suisse le territoire concerné se limiterait au canton de Genève et au territoire de Nyon, du coté français la zone métropolitaine délimitée par les départements de l’Ain et de la Haute Savoie.

Pour poursuivre cette approche une réunion sera programmée en octobre, coté français sur la commune de Saint Genis Pouilly. Notre collègue Daniel RAPHOZ de la CFDT nous cherchera une salle. Y participeront les UR Rhône-Alpes, les UD et les UL concernées des départements de l’Ain et de la Haute Savoie et du coté suisse des représentants de la CGAS.

Fin de la réunion à 16 h

Paul ROCHE



Derniers articles