Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Journée d’action européenne pour l’emploi et la justice sociale

Halte au dumping salarial ! Pour une responsabilité solidaire immédiate !

mardi 28 février 2012 par Claude REYMOND

Durant la crise financière, les États européens ont déversé des milliards par torrents afin de sauver les banques. Maintenant, partout en Europe, les salarié(e)s et les retraité(e)s sont priés de régler la facture. La Confédération syndicale européenne (CSE) combat cette politique désastreuse, entre autres par une journée d’action le 29 février.

Ewald Ackermann, rédacteur de l’USS

Le prochain sommet de l’Union européenne (UE), les 1er et 2 mars, prendra des décisions d’une grande portée pour les salarié(e)s. À l’ordre du jour, de nouveaux et brutaux programmes d’austérité qui accroîtront encore plus le chômage. Ce dernier a déjà atteint un record, avec 23,5 millions de chômeurs et chômeuses dans toute l’UE. En outre, les décisions prévues s’en prendront aussi aux salaires et à la sécurité sociale des travailleurs et travailleuses. L’autonomie contractuelle des partenaires sociaux est également en partie menacée. Seule lueur dans ce long tunnel ténébreux, l’introduction, ou le durcissement, de la responsabilité solidaire est envisagée.

Dans la perspective de ce nouveau serrage de vis, la CES a appelé à des journées d’action dans toute l’Europe sous le mot d’ordre : « Trop c’est trop ! Des alternatives existent. Pour l’emploi et la justice sociale. » Cet appel a été entendu. Dans presque tous les États européens, les syndicats manifesteront contre une politique d’austérité aveugle et pour des solutions socialement adéquates à la crise de la dette (euro-obligations et reformulation du mandat de la Banque centrale européenne). En Suisse aussi, nous manifesterons.

Les syndicats européens avancent d’autres mesures concrètes comme l’amélioration de la protection contre le dumping salarial et la responsabilité sociale des entreprises dans la chaîne de la sous-traitance. Cette responsabilité doit permettre de stopper la pratique de plus en plus courante, en Suisse aussi, qui voit des entreprises générales déléguer une partie de leur mandat à des entreprises sous-traitantes qui se contrefichent du respect des conditions de travail stipulées par les CCT. Les syndicats suisses passeront à l’action, tout au moins symboliquement, contre ce retour au capitalisme sauvage lors de cette journée européenne. Le 29 février, Unia, soutenu par d’autres syndicats de l’USS, organisera trois actions sur des chantiers à Lausanne, Lugano et Berne, avec pour mot d’ordre : Halte au dumping salarial ! Pour une responsabilité solidaire immédiate !

Des informations supplémentaires concernant la journée d’action européenne se trouvent à cette adresse : http://www.etuc.org/fr.



Derniers articles