Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

séminaire syndical international 23 mai 2003

vendredi 23 mai 2003 par Claude REYMOND


Résolution à l’attention des représentants du G8

A l’issue du séminaire syndical international, tenu le 23 mai 2003 au BIT à Genève, les travailleuses et les travailleurs provenant de toutes les branches de l’économie, de Suisse, de France et d’Italie, ont adopté la résolution suivante :

1. Pour un internationalisme renouvelé

Afin de lutter contre le dumping salarial et social, les délocalisations d’entreprises, les restructurations effectuées dans le seul but d’accroître le profit immédiat des marchés financiers.

Nous exigeons :
- le respect des normes OIT dans le monde entier (participation des travailleurs et libertés syndicales, droit à la formation, promotion de la santé et de la sécurité au travail, interdiction du travail des enfants…)
- le respect des directives UE en Europe … et en Suisse
- le développement social pour l’ensemble des pays de la planète
- le partage de la richesse créée avec un développement du droit au travail pour tous .

Nous exigeons aussi de réhabiliter les institutions internationales en les rendant démocratiques car il est inadmissible que 17% de la population du globe détienne de fait le pouvoir.

2. Pour un développement des services publics

Disposer de services publics de qualité et des biens essentiels est nécessaire au bien-être des populations et au développement de l’économie des pays.

Nous exigeons l’arrêt des privatisations et soutenons le développement du service public (distribution des ressources vitales : eau, énergie, transports et communication, santé et formation) sous contrôle démocratique.

3. Pour une redistribution des richesses

Nous exigeons une restitution des gains de productivité aux salarié-e-s et aux populations en terme de :
-  création d’emplois
-  augmentation des salaires
-  réduction du temps de travail, journalier, hebdomadaire, annuel et sur toute la vie professionnelle

Nous exigeons l’application de la décision du G7 de 1992 d’attribuer 0.7% du PIB des pays riches au développement des pays du Sud, dans le cadre du développement durable et pour sa réalisation, l’annulation de la dette. Le progrès social et le développement durable passe par le respect des peuples et par la paix dans le monde. Nous condamnons donc toute intervention militaire.

Ainsi, pour promouvoir l’esprit de cette résolution, les participant-e-s invitent à participer à la manifestation du 1er juin.

Genève, le 23 mai 2003



Derniers articles