Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

pour la qualité et la pérennité des prestations des collectivités publiques et institutions subventionnées

la CGAS appelle à voter en faveur de Daniel DEVAUD, candidat unique de la gauche

Election complémentaire du 18 septembre à la Cour des comptes

vendredi 2 septembre 2011 par Claude REYMOND

Les Etats républicains ont toujours distingué dans leur gouvernement trois composantes (l’Exécutif, le Législatif et le Judiciaire) ayant chacune des compétences différentes mais complémentaires. Depuis 2006 à Genève, la Cour des comptes contrôle l’administration des institutions publiques cantonales, communales et des institutions subventionnées.

Bien que la Cour des comptes ne soit pas un quatrième pouvoir puisqu’elle ne peut émettre que des rapports ou des recommandations, sa mission est extrêmement importante comme l’ont démontré ses investigations (rémunérations des conseils d’administrations de diverses institutions publiques dépassant de manière importante celles prévues par les lois, recours trop important à la sous-traitance avec des coûts exagérés, …). Les publications de la Cour des comptes ont contraint les concernés à se « corriger ».

La CGAS (Communauté genevoise d’action syndicale), organisation faîtière du mouvement syndical comptant 25 organisations et 37’000 affilié-e-s, considère que la composition de cet organe intéresse les salariés-es du canton : parce que la plupart payent des impôts, que d’autres contribuent au fonctionnement des services publics et que tous ont recours aux prestations de l’Etat ou des collectivités publiques.

Si pour les premières élections à la Cour des comptes en 2005, la CGAS n’avait pas émis de recommandation de vote puisque les candidatures laissaient envisager une constitution représentative des forces politiques du canton, il en est autrement pour l’élection complémentaire du 18 septembre 2011 vu le clivage politique : les syndicats appellent à voter en faveur de Daniel DEVAUD, candidat unique de la gauche ; et à barrer la route au candidat de la droite et de l’extrême-droite.

Nous connaissons bien Daniel DEVAUD - juge d’instruction depuis 1996, ayant notamment agit contre la criminalité financière - puisqu’il a milité dans diverses associations et certaines de nos organisations syndicales.

Nous soutenons la candidature de cet homme de gauche pour sa rigueur et son impartialité ; et nous faisons cela d’autant plus volontiers que nous sommes certains qu’il n’est pas du genre à démissionner à 9 mois de la fin d’un mandat de cinq ans, et à obliger ainsi nos autorités à dépenser plus d’un demi-million pour l’élection d’une seule personne pour un seul semestre…

Les travailleuses et les travailleurs ont besoin - en ces temps de crise économique - de quelqu’un qui a démontré sa volonté de garantir la qualité et la pérennité des prestations de notre République, que la droite et l’extrême-droite veulent démanteler !



Derniers articles