Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

pétition présentée à l’assemblée de délégué-e-s du 29 juin 2006

nouveau projet de politique agricole...

vendredi 23 juin 2006 par Claude REYMOND

Les objets de la pétition communiqué par uniterre à notre secrétariat participe d’une position que nous
avons portée sur l’agriculture lors qu’une consultation il y a déjà quelques années de cela ; dont la substance fut réaffirmée à d’autres occasions. Aussi le Bureau de la CGAS a-t-il décidé de présenter cette pétition aux délégué-e-s afin que leur assemblée se détermine favorablement à son sujet.


Une pétition, contre le nouveau projet de politique agricole soumis aux Chambres fédérales par le Conseil fédéral le 17 mai, a été lancée par Longo Maï.

PDF - 181.6 ko
petition politique agricole 190 ko

La consultation entreprise en automne 2005 n’était qu’un exercice alibi puisque malgré les fortes oppositions, le projet n’a quasi pas changé. Démantèlement du droit
foncier rural, mise en concurrence acharnée, disparition programmée de la moitié des exploitations, etc.

Les initiateurs de la pétition considère que c’est un excellent moyen pour lancer le débat sur les orientations de la politique agricole au sein de la société. Sans valeur juridique, celle-ci peut néanmoins peser si le nombre de signatures est élevé. Un-e citoyen-ne averti-e en
vaut deux !

On pourrait souhaiter que le mouvement syndical genevois
participe au débat au sein de la société sur les thèmes de l’agriculture et de l’alimentation.

Le soutien à cette pétition signifierait d’une part que nous sommes pour :

• maintenir les fermes existantes ;

• encourager les jeunes, y compris les jeunes urbains, à s’orienter vers les métiers agricoles ;

• permettre aux personnes salariées dans le secteur agricole de bénéficier des mêmes droits et de la même
reconnaissance que tous les autres métiers ;

• sortir les terres, les fermes et autres bâtiments agricoles de l’emprise de la spéculation foncière ;

• favoriser une agriculture indépendante du pétrole et une économie agricole de proximité qui ménagent les ressources
naturelles.

Et d’autre part, que nous développions des rapports plus suivis avec notamment Uniterre, organisation qui porte des revendications sociétales proches des nôtres, et cela même si ses membres sont des « artisans qui s’exploitent eux-mêmes » et ne sont pas des salarié-e-s, voire parfois - lorsqu’il y a néanmoins contrat de travail - nous posent des problèmes...

pétition disponible dans les trois principales langues nationales – choisir DE / FR /IT sous bandeau orange



Derniers articles