Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

4 et 5 juin 2011 = 18e rencontre internationale de syndicalistes en défense des conventions de l’OIT

vendredi 20 mai 2011 par Claude REYMOND

Maison des associations

rue des Savoises 15 à Genève

En fait, à partir de la crise affectant l’Irlande, la Grèce, le Portugal et peut-être demain
l’Espagne, la France et d’autres encore, nous constatons, nous, Entente internationale des
travailleurs et des peuples que ces orientations dictées par les institutions internationales
FMI en tête ne sont ni plus ni moins qu’une injonction aux Etats de formaliser par la loi la
mise en place d’une politique autoritaire des revenus, intégrant dans chacun des Etats
nationaux les critères de convergence fixés par le Traité de Maastricht, à savoir : un taux
d’inflation 0 ; la limitation à 3 % du PIB du déficit budgétaire ; la limitation à 60 % du PIB
du montant de la dette publique. Pour tous les autres pays, et notamment les pays dits
émergents, ces orientations ferment toutes structures contrôlées par les organisations
syndicales de salariés, produit de la solidarité.

L’Entente internationale des travailleurs et des peuples rejette la conception du
directeur de l’OIT, transformant le "dialogue social" en stratégie d’accompagnement
des politiques et des "réformes exigées" par le FMI et la Banque mondiale, réformes
qui visent à flexibiliser le temps de travail et les salaires, à réduire le coût d’embauche
et de licenciement par des conditions de travail plus flexibles.





titre documents joints

Derniers articles