Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

marche de solidarité avec le peuple syrien

samedi 28 mai à 14h - place des Nations, Genève

jeudi 19 mai 2011 par Claude REYMOND

Le soutien syndical prend tout son sens ces jours avec la grève générale en Syrie.


Depuis le début des protestations pacifistes contre le régime dictatorial de Bachar el‐Assad en vue d’obtenir
les droits démocratiques et sociaux promis onze ans plus tôt, ce sont plus de mille martyrs qui sont tombés en
Syrie, victimes d’une répression aveugle et sanglante en guise de réponse. C’est un véritable massacre !

Toutes les régions du pays participent désormais au mouvement populaire, contre lequel l’armée et la police
utilisent des fusils et des tanks, avec ordre de tuer, sans parler de la torture systématique des personnes
interpelées (hommes, femmes et enfants). Les villes de Daraa, Homs et Baniyas sont aujourd’hui littéralement
assiégées.

En 1982, Hafez el‐Assad, père du président actuel, n’avait pas hésité à massacrer plus de 20 000 personnes et à
raser des quartiers entiers de Hama, sous prétexte de réprimer un soulèvement islamiste. Ces événements ont
constitué un véritable traumatisme au sein de la population civile qui a voulu pourtant croire en son jeune
président, intronisé en 2000, avant de comprendre qu’il ne différait en rien de son père. La même surdité à la
voix du peuple et le même mépris pour les droits démocratiques.

Afin de « diviser pour régner », Assad se présente aujourd’hui comme le défenseur des minorités qu’il voudrait
transformer en otages du régime, contre la majorité sunnite, nourrissant ainsi sciemment les tensions intercommunautaires.
En réalité, le pouvoir appartient exclusivement au clan Assad et à ses proches alliés, qui
contrôlent l’armée et de larges secteurs de l’économie.

Il accuse les révolutionnaires aux mains nues d’être des terroristes, alors que c’est lui qui recrute des bandes de
voyous qu’il arme et paye afin de terroriser son peuple. Les écoles et les mosquées sont transformées en prisons
et en centres de torture, les hôpitaux empêchés de recevoir des blessés qui finissent par mourir dans les rues, et
même les convois funèbres deviennent des cibles pour les snipers du régime.
fin de dénoncer les massacres perpétrés par le régime assassin de Bachar elAssad
contre le peuple
syrien, de soutenir ses revendications démocratiques et sociales et d’alerter les peuples du monde
entier du bain de sang perpétré aujourd’hui en Syrie, samedi 28 mai prochain, les organisations
soussignées vous appellent à marcher ensemble de la place des Nations à la plaine de Plainpalais.

PS:

A l’initiative de : Collectif Jasmin, Comité de soutien aux luttes populaires dans le monde arabe, solidaritéS.
Soutenu par : Acor SOS‐Racisme, AIPAZCOMUN, Association des Tunisiens et des Tunisiennes en Suisse,
Association pour le droit au retour (DAR), Collectif Al‐Tahrir, Comité pour l’annulation de la dette du tiersmonde
(CADTM), Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS), Droits pour tous, Fondation de l’Entre‐
Connaissance, Gauche anticapitaliste, GSsA, Ligue suisse des droits de l’homme, Mouvement pour le socialisme,
Parti socialiste genevois (PSG), UNIA.




Derniers articles