Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Restructuration des bibliothèques :

le rectorat désavoué par l’Assemblée de l’Université et tancé par la classe politique

mercredi 23 mars 2011 par _information fournie par la composante

Madame, Monsieur,

Le rectorat de l’Université de Genève a entamé au pas de charge un projet de restructuration de ses bibliothèques.

Petit historique : Suite à un audit qui s’est déroulé en 2009 qui mettait en évidence quelques dysfonctionnements dans la cinquantaine de bibliothèques (environ 150 bibliothécaires, budget 33 millions) disséminées sur les différents sites de l’Université de Genève le rectorat a décidé de les restructurer. Le rectorat a alors créé une nouvelle entité, la Division de l’Information scientifique (DIS), engagé une directrice, laquelle se fait épauler par un consultant externe spécialisé dans la restructuration d’entreprises (voir son site team2act.com). Dans les faits ce dernier a pris les rênes du projet et des bibliothèques. Le projet est en train de se déployer.

L’enjeu pour le rectorat ? Dans le cadre de sa nouvelle autonomie (nouvelle loi sur l’Université) prouver qu’il est capable de mener à bien un important projet de centralisation. Pour la vice-rectrice en charge des bibliothèques, A. De Ribaupierre dont le mandat s’achève en juillet, avoir jeté les bases de la restructuration avant son départ.

Le résultat ?

  • Une détérioration rapide des services aux usagers ;
  • une puissante mobilisation du personnel pour faire contre-pouvoir à ce projet ;
  • une pétition (P-1766-A) réunissant plus de 1600 signatures adressée au Grand Conseil qui a décidé de la transmettre, par une écrasante majorité, au Conseil d’Etat ;
  • la recommandation solennelle faite au rectorat par l’Assemblée Universitaire d’abandonner ce projet dans sa forme actuelle ;

La réaction du rectorat ? Un déni absolu. Il fait fi de la demande d’abandon du projet par la communauté universitaire et ignore le soutien massif de la classe politique aux bibliothécaires suite à la pétition.

Notre syndicat vous convie donc à une :

Conférence de presse

jeudi 24 mars à 11h30

dans les locaux du SSP/VPOD, 6, rue des Terreaux-du-Temple

Avec nos meilleures salutations.

Margarita Castro- secrétaire syndicale



Derniers articles