Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Halte à la répression sanguinaire contre le peuple libyen !

Libye = manifestation samedi 26 février, 14h place Neuve

mercredi 23 février 2011 par Claude REYMOND

« Chômage, pauvreté, inégalités, corruption, répression des droits humains fondamentaux… au-delà des spécificités propres à chaque pays, les mêmes causes de révolte se retrouvent partout et expliquent la formidable et courageuse mobilisation de toute une jeunesse privée d’avenir et de libertés. En ces moments véritablement historiques, le mouvement syndical international exprime son soutien aux aspirations légitimes des peuples de la région pour plus de démocratie et de justice sociale. Les pouvoirs en place doivent arrêter de répondre par la répression et enfin écouter les revendications de leurs peuples », a déclaré Sharan Burrow, Secrétaire générale de la CSI.

La Communauté genevoise d’action syndicale se joint à cet appel.

Depuis le 14 février, le peuple libyen se soulève pour renverser le régime autocratique du colonel Kadhafi, en dépit d’une répression sanguinaire qui a déjà causé la mort de centaines de personnes.

Cela fait plusieurs années que l’Union Européenne et la Russie ne cessent de moderniser l’armement de l’Etat policier libyen en développant de florissantes affaires avec lui. Il est vrai que ses recettes pétrolières dépassent les 40 milliards de dollars par an !

Contre de fortes compensations financières, l’UE « sous‐traite » à Kadhafi l’internement de milliers de réfugié‐e‐s d’Afrique subsaharienne dans des conditions épouvantables. Le matériel sophistiqué qu’elle lui livre pour contrôler ses frontières (hélicoptères, etc.) sert aujourd’hui à réprimer le soulèvement populaire… Et dire que certains n’ont aujourd’hui que la peur d’une nouvelle vague de réfugié‐e‐s à la bouche…

Des voix s’élèvent pour exiger une « ingérence humanitaire » onusienne, en envisageant notamment que l’OTAN interdise l’espace aérien au‐dessus de la Libye. Certains appellent même au blocus international de ce pays. Ils ont oublié le prix payé par le peuple irakien pour l’embargo onusien de 1990 à 2003, sans parler du carnage provoqué par l’occupation militaire des Etats‐Unis et de ses alliés dès 2003, soi‐disant « pour rétablir la démocratie ».

A l’heure qu’il est, les chancelleries occidentales s’agitent pour mettre un terme aux révolutions tunisienne et égyptienne. Ne laissons pas le peuple libyen se faire voler sa révolution par les multinationales du pétrole, les vendeurs d’armes et les stratèges européens de la lutte contre l’immigration extra‐européenne, qui rêvent d’une tête de pont au Maghreb, au moment où les révolutions tunisienne et égyptienne voisines pourraient ébranler leur domination sur toute la région.

Le sort de la Libye appartient au peuple libyen. Les forces progressistes du monde entier doivent serrer les rangs autour de son soulèvement et soutenir sa lutte courageuse pour les droits démocratiques, la justice sociale et la dignité.

Halte à la répression criminelle des sbires de Kadhafi contre le peuple libyen !

Solidarité avec les luttes sociales et démocratiques des peuples de Libye, du Maghreb et du Moyen Orient !

PS:
Premiers signataires*
ACOR SOS‐Racisme • Association des Tunisiennes et des Tunisiens en Suisse • Collectif Jasmin • Comité de soutien aux luttes populaires dans le monde arabe • Comité pour l’Annulation de la dette du tiersmonde (CADTM) • Communauté genevoise d’action syndicale (CGAS) • Gauchebdo • GsSA • Maison populaire de Genève • NPA 74 • Parti socialiste genevois • solidaritéS • SSP région Fribourg • SSP région Genève • Unia Genève • United Black Sheep



titre documents joints

Derniers articles