Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Premier Août 2006 en Ville de Genève

témoignage de solidature

avec « La bourse ou la vie » pour soutenir les Boillats

jeudi 8 juin 2006 par Claude REYMOND

La Communauté genevoise d’action syndicale avait organisé la venue au Théâtre de Carouge des ouvriers de La Boillat le
12 mars. Des membres de notre commission internationale ont pris l’initiative d’interviewer nos invité-e-s et militant-e-s. Grâce à ces documents audio-visuels et d’autres, un film a été réalisé en
coopération avec Vie-déo ET Débat.

Cette réalisation traite en outre de la solidature [1] et de la nécessité de son expression pour celles et ceux qui sont engagés dans une lutte pour leur emploi, la survie...

Parce que la Ville de Genève s’est montrée à moult reprises soucieuse des difficultés que rencontrent ses
administré-e-s sur le marché du travail, nous avons offert au Conseil administratif l’opportunité de proposer aux résident-e-s de notre ville de visionner ce film en première sortie publique.

Ainsi, nous avons proposé le 8 juin au Maire André Hediger d’ajouter à la cérémonie du 1er août une conclusion qui serait - en ce jour solennel de rassemblement national qu’il présidera - de rappeler l’engagement de nos autorités pour un traitement social du chômage, de saluer les contributions pour maintenir les emplois et finalement d’inviter la
population intéressée présente aux Bastions à visionner « La bourse ou la vie » dans un endroit approprié du parc
.

Le Maire, qui a soumis l’idée à quelques-uns de ses collègues, nous a répondu en début de matinée du 8 juin qu’il trouvait l’idée excellente, qu’il en favorisera la réalisation, et nous invita à prendre contact avec Monsieur Guy DOSSAN, président de la cérémonie du 1er Août.

A 12h30 l’affaire est conclue - cet événement sera annoncé dans le programme officiel de la Ville de Genève.

PS:

Message transféré
De : "Dossan.G"

<Dossan.G@tpg.ch>

Date : Fri, 9 Jun 2006 15:24:04 +0200
À : secrétariat CGAS
Cc : Francis VILLARD

<francis.villard@adp.ville-ge.ch>

, André HEDIGER

<andre.hediger@ville-ge.ch>

, Spoutnik Spoutnik , Dominique WAWRZYNIAK

<dominique.wawrzyniak@ville-ge.ch>

Conversation : CGAS 3- Premier août aux Bastions -projection de La Bourse ou la vie près du PalaisEynard
Objet : RE : CGAS 3- Premier août aux Bastions -projection de La Bourse ou la vie près du PalaisEynard

Monsieur Reymond bonjour,

Comme je vous l’ai en effet dit hier, je vous confirme par ces quelques lignes ma décision d’accepter la projection du film "La bourse ou la vie" dans le cadre de la manifestation du 1er août 2006, à l’issue du tir du feu d’artifice.

Cette projection ne pourra toutefois pas se faire devant ou sur le Mur des Réformateurs, comme vous le souhaitiez initialement, puisque le feu d’artifice est tiré devant ce dernier et que l’accès au Mur est interdit avant comme après la manifestation. C’est la raison pour laquelle les environs du Palais Eynard ont été choisis.

D’autre part, je vous informe que l’annonce de cette projection apparaîtra dans le programme officiel, ainsi que sur les affiches qui seront posées par la SGA dès la mi-juillet.

De même, je vous rappelle que tous les aspects d’infrastrutures nécessaires pour cette projection seront réglés par vos soins.
Enfin, je réitère le souhait du comité d’organisation de ne pas voir cette projection donner lieu à des manifestations politiques ou syndicales particulières qui ne quadreraient pas avec l’esprit de la fête nationale, apolitique, qui doit régner ce jour-là.

Vous souhaitant une bonne réception de ce courriel, je vous adresse, Cher Monsieur, mes salutations les meilleures.

Guy Dossan

Président du comité d’organisation


[1néologisme créé par Claude Briffod (à Genève) pour exprimer la mise en oeuvre « libre » de compétences ou de savoir-faire et leur coordination, pour l’organisation de solidarités en vue de les ériger en un tout structuré, renforçant la position sociale tant de celles et ceux qui les exercent que de celles et ceux qui les reçoivent. La solidature s’entend sur la durée et sa constance devrait renforcer son efficience de manière exponentielle de façon à ce que son entreprise devienne une référence dans les contributions pour un meilleur devenir. (Définition provisoire susceptible de corrections par le collectif dont faisait partie son rédacteur Claude Reymond)



Derniers articles