Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

à vos côtés

mercredi 10 novembre 2010 par Claude REYMOND

Messages de soutien adressés au Syndicat du personnel du BIT


Genève, le 9 novembre 2010

L’Association du personnel du CERN a pris connaissance de l’appel concernant votre
action de demain, mercredi 10 novembre 2010.

C’est avec stupéfaction que nous apprenons que l’Administration du BIT se montre très légère quant à l’application de ses règlements internes. L’Association du personnel du CERN condamne toute censure envers la représentation du personnel, réprouve également toute précarisation du personnel et déplore vivement la violation des accords collectifs en cours.

Elle ne peut que soutenir votre juste combat pour obtenir le plein respect des principes de la liberté syndicale et de négociation collective, y compris la liberté du syndicat à communiquer librement avec le personnel, sans censure préalable, et la liberté du syndicat d’engager son propre personnel.

Il reste préoccupant de constater que de tels manquements aux fondamentaux de la fonction publique internationale se manifestent au sein même de l’Organisation sensée faire respecter les droits du travail partout dans le monde. Quelle époque !
Nous sommes à vos côtés pour défendre le respect et la pleine application du Statut du personnel, et tout autre document officiel qui lui est subordonné.

Vous souhaitant plein succès pour votre action de demain,
Solidairement vôtre,
Gianni Deroma,
Président de l’Association du personnel du CERN

PDF - 140.1 ko
2010-11-09CERN_soutien_BIT.pdf

De : Jacques VIGNE Date : Wed, 10 Nov 2010 11:30:57 +0100

Objet : Industrial Action at ILO

Cher Christopher,

Bien reçu ton message dans tous ses éléments et naturellement non seulement nous soutenons entièrement ton action et celle de tous/toutes tes collègues du BITpour faire triompher les droits du travail au sein de l’OIT et d’une manière générale dans toutes les organisations internationales du système des Nations Unies afin que ces organisations cessent d’être des lieux de "non-droit" ou lorsqu’on y entre on doit laisser les droits "au vestiaire", mais qu’au contraire elles deviennent des lieux d’exemple, enfin crédibles, où enfin travailleront des fonctionnaires considérés comme des "Etres humains" à part entière et non des extra-terrestres ou des habitants de la planète Mars.

Nous participerons naturellement à toutes les manifestations d’aujourd’hui et tu peux compter entièrement sur notre Syndicat et tous nos membres pour apporter notre entière contribution à votre action car ainsi que tu le sais l’objectif essentiel du Syndicat New Wood/Bois Neuf des Nations Unies depuis sa création en 1998 est la mise en oeuvre des droits du travail dans l’ensemble des organisations internationales du système des Nations Unies.

Avec toutes nos meilleures salutations syndicales et encore une fois nous sommes à côté de toi et de vous dans le combat des travailleurs/travailleuses du BIT et de toutes les organisations internationales du système des Nations Unies.

Jacques Vigne, Président et Secrétaire général, Syndicat New Wood/Bois Neuf des Nations Unies

Au nom du Comité exécutif de

www.new-wood.ch

<http://www.new-wood.ch/>

Syndicat New Wood/Bois neuf des Nations Unies

Pour les droits du travail dans les organisations internationales


De : Syndicat Date : Wed, 10 Nov 2010 13:29:30 +0100

Objet : Industrial Action at ILO

Chères et chers collègues du BIT,

Le Syndicat du personnel de l’UIT tient à vous exprimer son soutien plein et entier dans l’action que vous menez.

Il a le regret de vous informer qu’il ne pourra être présent à votre réunion extraordinaire de cet après-midi.

Pour relayer cette information, nous allons la publier sur notre site Web de manière à sensibiliser l’ensemble du personnel de l’UIT. Par ailleurs, en 2009, à huit mois d’intervalle, la représentation du personnel de l’UIT a subi une double censure de la part de son Administration.

Cette situation commune au BIT et à l’UIT nous amène à vous proposer des réunions inter-syndicales afin d’échanger nos informations et d’entreprendre des actions communes dans le futur.

Solidairement et meilleures salutations syndicales,

Comité du Syndicat du personnel


Communauté genevoise d’action syndicale

Syndicat du personnel du BIT

Genève, le 10 novembre 2010

droit de négociation collective et protection du personnel contre l’arbitraire
procédures de recrutement, de sélection et de classification des postes

Mesdames, Messieurs, chères et chers collègues,

Nous connaissons depuis 10 ans les difficultés que les représentant-e-s de la fonction publique internationale éprouvent vis-à-vis de leur employeur respectif pour obtenir le plein respect des principes de la liberté syndicale et de négociation collective. En 2003 déjà, le mouvement syndical genevois avait contribué à sensibiliser les délégué-e-s à la Conférence de l’OIT à l’urgence d’impartir au système onusien l’obligation de respecter les normes internationales auxquelles s’est soumise la majorité des Nations de la planète.

Une situation conflictuelle oppose présentement leur Direction à celles et ceux dont le rapport de travail veut qu’ils promeuvent les objectifs fondamentaux de l’Organisation internationale du travail, qui sont la promotion des droits de l’homme et le développement de relations professionnelles favorisant la justice sociale.

Nous sommes très déçus et surpris par le caractère abrupt des méthodes de gouvernance de votre employeur : en tant que représentante des travailleuses et travailleurs genevois, la Communauté genevoise d’action syndicale ne saurait restée indifférente à son déni des usages qui prévalent dans le pays hôte en matière de négociation collective.

Nous voulons interpeller le Gouvernement suisse pour qu’il enjoigne à la Direction du BIT d’adopter une autre attitude et s’astreigne à un meilleur entendement avec les représentant-e-s syndicaux du personnel de votre organisation. Chose possible puisque cette dernière est tenue « d’éviter tout abus auquel pourraient donner lieu les privilèges et immunités » qui lui sont dévolus, et que nous considérons que l’accord de siège de 1946 confère aux citoyens que nous sommes une responsabilité et une compétence particulière à cet égard.

Nous comprenons bien la nécessité de rupture qui vous est imposée afin de résister au démantèlement de vos acquis et de faire valider des instruments paritaires de régulation.

Aussi nous déclarons notre soutien à votre lutte : dans la mesure de nos moyens et en coordination avec vos élu-e-s, nous voulons contribuer à son succès.

Nous exigeons, à vos côtés, le rétablissement de l’intelligence et de l’équité.

Claude REYMOND, secrétaire syndical CGAS

PDF - 109.9 ko
2010-11-10cgas_BIT-sp_message_de_soutien-re6613.pdf
PS:

Quelques éléments en rappel

Résolutions relatives aux privilèges et immunités de l’OIT (Convention sur le Privilèges et Immunités des Institutions Spécialisées et Annexe à cette convention relative à l’OIT)

adoptée le 10 juillet 1948 par la Conférence internationale du Travail
 à sa trente et unième session

Section 23

Chaque institution spécialisée collaborera en tout temps avec les autorités compétentes des Etats Membres en vue de faciliter la bonne administration de la justice, d’assurer l’observation des règlements de police et d’éviter tout abus auquel pourraient donner lieu les privilèges, immunités et facilités énumérés au présent article.

Accord entre le Conseil fédéral suisse et l’Organisation internationale du Travail pour régler le statut juridique de cette organisation en Suisse

Article 22

L’Organisation internationale du Travail coopérera en tout temps avec les autorités suisses en vue de faciliter une bonne administration de la justice, d’assurer l’observation des règlements de police et d’empêcher tout abus des privilèges, immunités et facilités prévus par le présent accord.

Date de signature : 11 mars 1946

Entrée en vigueur : 27 mai 1946

Dernière mise à jour : 5 août 2009




Derniers articles