Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

NEGOCIATIONS ROMPUES

10 novembre 2010 au BIT salle IX 14h

NOUS SOMMES AU BOUT DU CHEMIN

lundi 8 novembre 2010 par Claude REYMOND

celles et ceux du mouvement syndical qui apporteront leur solidarité se présenteront vers la cafétéria devant la porte d’entrée R2 Nord et seront acceuills par une personne porterant un badge vert ’Négociation collective - J’y crois’.

PDF - 9.9 ko
Resolution-fra.pdf

Pourquoi vous devez être présents

à cette ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

10 novembre 2010 salle IX 14h

Au cours des deux dernières années, le Syndicat du personnel a épuisé toutes les voies possibles pour trouver des solutions à vos problèmes et pour défendre vos intérêts par la négociation.

Plus récemment, dans la première moitié de 2010 nous avons choisi de réengager des négociations avec l’intervention d’un médiateur, et la signature d’un accord intérimaire prévoyant certaines garanties minimales pour le personnel, en matière de recrutement et de sélection.

A peine l’encre de cet accord était-elle sèche et le médiateur remercié pour ses services, que l’Administration violait cet accord provisoire ! Dans le tout premier concours (à HRD d’ailleurs) le dossier du concours ne donnait aucune indication du candidat le plus qualifiée pour le poste, tel que le stipulait l’accord. Plus tard, il est devenu clair que le Bureau avait toujours l’intention de faire appel à des consultants externes comme évaluateurs, en violation du statut et de la convention collective, et cela malgré l’opposition du syndicat. « Ils ont déjà été embauchés - Que voulez-vous que nous fassions ?" Était la seule explication fournie. L’effort du syndicat pour résoudre ce nouvel écueil par voie de négociation a été jugé « chantage » par l’Administration.

Sur la base de ces faits, le Comité du Syndicat ne peut pas continuer à chercher des solutions par le dialogue. Ainsi, la deuxième session de l’Assemblée générale a décidé de :

1. Rejeter la proposition de l’Administration d’accepter les incessantes violations unilatérales du statut du personnel ainsi que des conventions collectives comme une condition préalable pour négocier un nouvel accord collectif sur une procédure de recrutement et de sélection ;

2. Mandater le Comité du Syndicat d’organiser une action globale au cours de la prochaine session du Conseil d’administration pour la défense de la liberté syndicale et de la négociation collective, sur les questions de recrutement et de sélection et de classification des emplois.

3. Demander au Comité du Syndicat de préparer le texte d’une série de réclamations juridiques en vue du lancement de recours collectifs.

DANS DE TELLES CONDITIONS, VOS INTERETS NE PEUVENT ETRE DEFENDUS DE MANIERE APPROPRIEE - VOTRE SITUATION NE PEUT ETRE AMELIOREE - SANS UNE ACTION COLLECTIVE



Derniers articles