Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

8 novembre 2010 à 17h30 = protestation

rue de Malatrex 14

mercredi 3 novembre 2010 par Claude REYMOND
Les entrepreneurs s’obstinent : Offre salariale inacceptable

Lors de la troisième ronde de négociations, la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) a persisté à présenter une offre salariale inacceptable pour les maçons. Alors que les entreprises profitent de la bonne conjoncture dans le bâtiment et engrangent de juteux bénéfices, ils pensent contenter les maçons avec une offre misérable de 0,6%, ce qui représente à peine 26 francs sur les plus bas salaires !

Les profits pour les entrepreneurs…

Les faits parlent d’eux-mêmes. La SSE reconnaît elle-même que, l’année dernière et cette année, la conjoncture du bâtiment n’a plus été aussi florissante depuis belle lurette. Les conditions sont donc idéales pour une augmentation de salaire afin d’amortir les hausses de primes d’assurance maladie et d’avoir un peu plus pour vivre. C’est ce que demandent les syndicats avec leur revendication de 150 francs !

… les miettes pour les travailleurs !

Or les entrepreneurs n’ont pas l’intention de partager ce gâteau toujours plus grand avec les travailleurs de la construction. Ces 0,6% ne sont en effet que des miettes. Et le 0,4%, proposés sur une base individuelle ne reviendront de toute manière qu’à une partie du personnel sur les chantiers.

Les ouvriers de la construction opposent un non franc et massif à l’offre minable des entrepreneurs ! À Genève, les syndicats SIT, Syna et Unia, appellent aussi à une 

Action de protestation
le 8 novembre à 17h30
devant la SSE
 
Rue de Malatrex 14 (derrière la gare)

Quel que soit votre métier, votre présence et votre soutien sont les bienvenus, alors n’hésitez pas à en parler autour de vous et à appeler vos collègues et ami-e-s à rejoindre cette action de protestation.

Article du Courrier 9-11-2010



Derniers articles