Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Débat sur le chômage : bons de formation et droit à des stages de perfectionnement

mercredi 10 mars 2010 par _information fournie par la composante

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR LA SESSION EXTRAORDINAIRE « CHÔMAGE »

Pour la SEC Suisse, il est clair que l’assurance chômage doit continuer à garantir les anciennes
prestations sans les réduire et doit prendre des mesures appropriées pour réinsérer les chômeurs
dans le monde du travail. La Confédération doit s’engager plus activement que jusqu’ici
de manière préventive et lutter contre le déficit professionnel en instaurant des chèques de
formation et le droit à 5 jours de formation continue.

Pour la Société suisse des employés de commerce, la conception de l’assurance chômage (LACI)
a fait ses preuves. La SEC Suisse refuse le démantèlement des prestations tel qu’il est envisagé
dans le cadre de la révision actuelle, en particulier en ce qui concerne les jeunes assurés et les
chômeurs de longue durée.

En plus de l’instrument que constitue la LACI, la Confédération doit prendre rapidement des
mesures supplémentaires pour permettre aux personnes potentiellement concernées d’être
armées contre les risques du chômage. Parmi les mesures préventives utiles, il faut mentionner la
lutte contre le déficit en matière de formation professionnelle. Les personnes concernées en
premier chef sont celles qui possèdent une formation professionnelle sommaire, mais aussi
celles qui veulent se réinsérer dans le monde du travail ou celles qui sont spécialisées dans des
secteurs économiques en pleine mutation technologique. La SEC Suisse demande au Conseil
fédéral de promouvoir des programmes de requalification appropriés et de prévoir des incitations
entre autres sous la forme de chèques de formation. La formation continue exige en outre d’y
consacrer du temps : la SEC Suisse revendique aussi l’introduction rapide du droit à 5 jours de
perfectionnement par année.

Pour toute question
complémentaire
Luc Python, secrétaire central pour la Suisse romande, tél. 079 355 45 89
Mario Fehr, président de la SEC Suisse, tél. 079 734 54 39
Hans-Ulrich Schütz, politique économique et sociale, 044 283 45 78
Date 10 mars 2010