Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Comité de l’USS, annexe 2006.05.12

Octroi d’un statut d’observateur

au Syndicat interprofessionnel de travailleuses et travail-leurs (SIT) de Genève

mardi 16 mai 2006 par Claude REYMOND


Statut d’observateur

Depuis plusieurs années, l’USS a régulièrement des entretiens avec le syndicat indépendant genevois SIT. L’USS avait déjà soumis à ce dernier une proposition de collaboration plus étroite (association ou adhésion) dans le cadre de la stratégie d’association adoptée par son congrès de Davos de 1998. Un rapprochement n’avait alors pas eu lieu, le SIT craignant de perdre au sein de l’USS une part de son indépendance politique et organisationnelle. La collaboration entre USS et SIT s’étant intensifiée ces deux dernières années sur toute une série de sujets politiques (réfé-rendum contre la 11e révision de l’AVS, mise en œuvre des mesures d’accompagnement, initia-tive pour la retraite à la carte dès 62 ans, référendum contre l’extension du travail du dimanche), l’USS s’est décidée à proposer à titre gracieux au SIT un statut d’observateur pour une durée de deux ans. L’idée d’un tel statut est de permettre à une organisation, grâce à sa participation au Comité de l’USS, de se faire une image concrète et « sur pièces » du mode de fonctionnement, de la culture du débat et des mécanismes décisionnels de l’USS. Nous sommes persuadés que le statut d’observateur est un instrument adéquat pour désamorcer un éventuel scepticisme à l’égard de l’USS et renforcer l’unité du mouvement syndical dans notre pays. Le SIT est entré en matière sur notre proposition (cf. sa réponse en annexe). Dès juin 2006, un ou une représen-tant(e) de cette organisation serait délégué au sein du Comité de l’USS pour une durée limitée à deux années. Le SIT s’est engagé, à l’issue de cette phase de deux années, à choisir lors d’un congrès extraordinaire entre trois possibilités : devenir membre de l’USS, devenir membre associé de l’USS, maintenir son autonomie.

Bref portrait du SIT

Syndicat genevois, le SIT a été fondé en 1985 pour succéder à la Fédération des syndicats chrétiens de Genève. Sa caractéristique fondamentale est d’être un syndicat interprofessionnel. Outre les services centralisés qu’il offre (caisse de chômage, suivi des membres), le SIT se compose de six secteurs : (1) construction et nettoyage ; (2) administration, santé publique et privée, social ; (3) agriculture, industrie et services ; (4) commerce, alimentation, media ; (5) hôtellerie-restaura-tion et économie domestique ; (6) secteur interprofessionnel. Depuis sa fondation, le SIT n’a cessé de voir ses effectifs augmenter, de 4800 (1985) à 11’800 (2005). Le SIT est politiquement indépendant et, depuis 1995, membre actif de la Communauté genevoise d’action syndicale. Ces dernières années, il a activement soutenu toute une série de campagnes de l’USS, lors de récoltes de signatures et de votations populaires.


Proposition

Le Comité présidentiel de l’USS propose au Comité de celle-ci d’accorder pour une durée de deux années au SIT un statut d’observateur au Comité de l’USS.

* * * * *



Derniers articles