Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

C’est faux, les retraités ne volent personne !

mardi 16 février 2010 par _information fournie par la composante

Les assureurs cherchent à dresser les actifs contre les retraités en prétendant que les rentes sont alimentées par le capital épargne des jeunes actifs.

C’est faux, les retraités ne volent personne !

Le deuxième pilier ne fonctionne pas comme l’AVS, c’est de la capitalisation, c’est aussi une incroyable pompe à capitaux que certains gèrent comme un casino.

Si, mathématiquement, on peut démontrer qu’au moment de constituer une rente, quelque milliers de francs sont prélevés dans le capital de la caisse, cela n’a rien à voir avec les centaines de millions que les caisses versent à une nuée de conseillers financiers.

Et si ces conseillers financiers échouent dans leurs placements, ce sont encore les assurés qui passent à la caisse !

L’objectif constitutionnel du maintien du niveau de vie antérieur n’est pas atteint et déjà on nous vole nos retraites. La solidarité des retraités est bien réelle puisque pratiquement aucune caisse n’adapte les rentes au coût de la vie.

Est-il normal que la veuve d’un cheminot qui a travaillé plus de 40 ans dans une entreprise dont on enviait les prestations sociales, qui acceptait un salaire avec de lourds prélèvements pour la retraite dans l’espoir de vivre un troisième âge dans une certaine aisance se retrouve à quémander les prestations complémentaires ou même l’aide sociale ?

L’argument selon lequel les gens deviennent plus vieux ne tient pas ! La réduction du taux à 6,8% en tient compte. Les tables de calcul des assureurs sortent de leur propre cuisine et leur seul objectif est de faire plus d’argent pour leurs actionnaires et leurs bonus.

Les retraités voteront NON au vol de nos retraites !

PS:

Prise de parole de Serge Anet samedi 13.02.2010 – déambulation CGAS