Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

le Conseil d’Etat s’obstine !

jeudi 4 février 2010 par Claude REYMOND

Alors que la CGAS requiert de lui depuis plus de six mois qu’il entreprenne les démarches auprès du seco pour obtenir la prolongation de 120 indemnités aux chômeurs de longue durée, et que suite à son refus le mouvement syndical a annoncé la semaine passé le lancement d’une pétition dans ce sens qui sera remise au Grand Conseil, le Conseil d’Etat s’obstine !

participez à l’action du 10 février 2010 à 12h !


Extrait du communiqué de presse du Conseil d’Etat du 2010-02-02

Genève soutient le prolongement de la durée d’indemnisation en cas de chômage partiel

Le Conseil d’Etat a fait part de son soutien au projet, soumis à une procédure de consultation urgente par le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco), consistant à prolonger la durée maximale d’indemnisation en cas de réduction de l’horaire de travail (RHT). Le Seco souhaite porter de 18 à 24 mois la durée maximale d’indemnisation RHT, du 1er avril 2010 au 31 décembre 2011. Les prévisions conjoncturelles ne permettant pas de tabler sur un retour de la croissance mondiale avant plusieurs mois, cette mesure s’avère sensée.

La RHT est une mesure efficace pour préserver les emplois dans des secteurs frappés par une forte baisse conjoncturelle. Elle permet aux entreprises de conserver leurs effectifs en vue d’un retour attendu de la croissance. En 2009, à Genève, 203 entreprises ont recouru à la RHT, pour un total de 34 millions de francs. La RHT a permis de préserver potentiellement plus de 5’000 emplois dans notre canton.

En revanche, le Conseil d’Etat n’a pas sollicité l’augmentation de 400 à 520 jours de la durée d’indemnisation de l’assurance chômage. Contrairement à la plupart des autres cantons, Genève dispose de puissants instruments de réinsertion en faveur des chômeurs arrivant au terme de leur durée d’indemnisation. Ces instruments – en particulier l’allocation de retour en emploi (ARE) et les emplois de solidarité (EdS) – ont permis, malgré la crise, de réduire le nombre de personnes parvenant en fin de droits (523 par mois en 2006, 504 en 2007, 445 en 2008 et 409 en 2009). Bien que ces mesures soient entièrement financées par le canton de Genève, le Conseil d’Etat préfère investir dans la réinsertion rapide des chômeurs plutôt que de retarder le processus de 120 jours.

Pour toute information complémentaire : M. François Longchamp, conseiller d’Etat, DSE,  022 546 54 00.




Derniers articles