Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Marche pacifique à Genève samedi 23 janvier 2010

jeudi 14 janvier 2010 par Claude REYMOND

Cette Marche qui prône la non-violence a deux objectifs. Elle vise à dire un

NON clair aux divers projets émanant de la droite visant à restreindre le droit de manifester et un

OUI déterminé à l’expression non-violente de nos revendications contre les responsables de la crise mondiale

Vu l’importance capitale de cette manifestation, la présence et le soutien de tous les défenseurs de la liberté d’expression urbaine, dont vous faites partie, sont vivement souhaités !

MOUVEMENT UNITAIRE POUR LA MOBILISATION NON-VIOLENTE ET SOLIDAIRE

Contact : manifnonviolente@gmail.com



extraits de l’article du 22 janvier 2010 paru dans Le Courrier

Des jeunes s’engagent pour « la paix et le droit de manifester »

RASSEMBLEMENT• Trois militants appellent à une marche silencieuse samedi pour protester contre les projets de durcissement de la loi sur les manifs.

OLIVIER CHAVAZ

Défendre les droits démocratiques dans un esprit non violent. C’est en substance la teneur d’un appel à manifester ce
samedi à Genève (place Neuve
14h) lancé par l’« Action citoyenne pour la paix et le droit
de manifester », un curieux regroupement de jeunes d’horizons divers sur les réseaux sociaux et certains blogs.

Le texte
transmis aux médias est signé à
titre personnel par trois militants : Julien Cart, par ailleurs
coprésident des Jeunes verts,
ainsi que Sarah Emonet et David Sanchez, principaux
membres d’un méconnu Mouvement ultra-révolutionnaire
(MUR). Au même moment, les
altermondialistes de Suisse ont
eux rendez-vous à Lucerne
pour protester contre le World
Economic Forum
.
Le projet est né de l’indignation qu’a suscité chez certains l’action du black bloc
pendant la manifestation anti-
OMC de novembre dernier. Sa
forme et son contenu ont ensuite passablement été précisés. « Le message est clair :
nous dénonçons les projets de
loi déposés par les libéraux,
l’UDC et le MCG visant à restreindre les possibilités d’expression populaire », expose Julien Cart. Ceci dans une
ambiance strictement pacifique. David Sanchez : « La casse
est le meilleur allié des partis de
droite. J’ai personnellement
évolué sur cette question. » A
ses yeux, la dynamique violence-répression dissuade une
mobilisation large « pour changer le monde » : « On ne peut
plus se permettre de poursuivre sur cette voie. »

(...)



Derniers articles