Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Aéroport : 5ème jour de grève

mercredi 6 janvier 2010 par _information fournie par la composante

6 janvier 2010

A Swissport, le personnel qui s’occupe des bagages et de la piste continue
d’être en grève.

Que demande le personnel ?

Les employés réclament l’amélioration de leurs conditions de travail, c’est-à-dire :

1. Une CCT forte,

2. Une augmentation salariale pour 2010,

3. La revalorisation du travail irrégulier,

4. La suppression des pénalités financières en cas de maladie du personnel.

Que répond la direction ?

Après 3 jours de grève durant lesquels la direction de Swissport n’a rien proposé aux employés, une
séance de négociation a enfin eu lieu lundi soir. La direction a demandé aux grévistes de cesser leur
mouvement et de reprendre le travail. Pour cela, la direction a fait une unique proposition : le
paiement d’une prime annuel de 400.- CHF, reconductible en 2011. Cela représenterait une
augmentation du salaire mensuel de 33.- CHF ! Devant ce mépris persistant de leurs
revendications, les employés ont décidé la poursuite de la grève.

Campagne de désinformation

Les grévistes sont aussi particulièrement choqués par la désinformation pratiquée par l’AIG et
Swissport. Les journaux ont relayé qu’ils n’y auraient plus que 7 employés en grève. Ce n’est pas
moins de 70 grévistes qui ont voté ce matin un plan de grève pour la semaine.

Participation de l’AIG et personnel de Zürich

L’Aéroport International de Genève, présidé par M. François Longchamp, participe activement
au contournement de cette grève. Non seulement l’AIG a empêché les grévistes d’organiser leur
grève sur leur lieu de travail, mais elle a même donné du personnel de l’AIG à Swissport pour faire
le travail à la place des grévistes. Il s’agit là d’un contournement grave du droit de grève prévu par
la Constitution Suisse. De la même manière, Swissport contourne le droit de grève des employés en
faisant venir du personnel intérimaire et même des employés de Zürich.

Participation de la police

Pour empêcher les actions pacifistes des grévistes, la police n’hésite pas à recourir à la force
physique. Dimanche, les grévistes ont voulu empêcher un employé d’agence intérimaire d’entrer
dans l’aéroport pour briser la grève en faisant leur travail. Les grévistes n’ont usé d’aucune
violence, ils se sont seulement interposés devant la porte d’accès à l’aéroport. La police a alors
chargé les grévistes, en plaquant plusieurs employés au sol et matraquant un représentant syndical.

Colère des grévistes

Face à cette coalition entre Swissport, l’AIG et les forces de police, les grévistes n’ont plus d’autre
choix que d’engager un long mouvement de résistance. La grève est donc appelée à durer pour que
le personnel puisse enfin obtenir des conditions de travail correctes.
www.sspta.ch www.ssp-vpod.ch



Derniers articles