Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

lettre ouverte au Recteur de l’Université de Genève

mardi 15 décembre 2009 par Magarita CASTRO

La restructuration d’Unités (anciennes facultés) de la UNIGE est prévue dans la nouvelle loi sur l’Université, à condition que le projet de
restructuration soit adopté par le conseil participatif de l’unité en
question et puis approuvé par le rectorat. Or, le rectorat est en train de
changer les contrats de travail au personnel et a annoncé l’entrée en
vigueur de la restructuration du 1er janvier 2010.

Le SSP dénonce LE MANQUE DE RESPECT de la procédure.

Le projet de restructuration n’a pas été encore discuté avec les syndicats,
on avait prévu une séance pour janvier...

Le projet de restructuration prévoit l’absorption - pour ne pas dire la
fermeture à moyen terme - du département d’histoire économique et sociale et l’unité d’études de gendre.

Pour l’anecdote, l’argument est le suivant : chaque cours avec moins de 8 élèves, c’est ne pas profitable donc on le suspend ou délocalise. En l’occurrence la délocalisation des élèves doit être faite à
Londres où il existe une université équivalent !

On va dans la même ligne d’action que le mouvement universitaire Education not for $A£E - c’est ceux qui ont occupé une salle de l’uni il y a deux semaines - le mouvement exige l’abandon de ce projet de restructuration.


NON À L’ARBITRAIRE !

NON À LA RÉORGANISATION SAUVAGE !

Genève, le 14 décembre 2009.

Concerne : respect de l’article 37 al. 2 LU

Monsieur le Recteur,

Avec étonnement, nous avons été informés que le projet de restructuration de la Faculté des Sciences économiques et sociales entrera en vigueur le 1er janvier 2010.

Le SSP/Vpod estime que cette mesure est arbitraire car la procédure n’a pas été respectée. Selon l’article 37 al. 2 de la Loi sur l’Université : « Chaque unité principale d’enseignement et de recherche établit son règlement d’organisation, élaboré par le décanat et adopté par le conseil participatif en vue de son approbation par le rectorat » ; il aurait fallu attendre que le conseil participatif se prononce avant de mettre en place la procédure administrative de changement des contrats, etc.

Par conséquent, nous vous demandons de bien vouloir respecter la loi et permettre au conseil participatif de se prononcer sur le règlement d’organisation avant d’entreprendre une restructuration.

OUI AU RESPECT DE LA DÉMOCRATIE !

OUI AU RESPECT DES ACQUIS DU PERSONNEL UNIVERSITAIRE !

Pour le SSP/Vpod
Margarita Castro
Secrétaire syndicale


PDF - 81.5 ko
2009-12ssp_Recteur_UNI_Lettre_ouverte.pdf


Derniers articles