Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

31 août 2009 18h = hommage au disparu Hector Perez Reyes

place des Nations, Genève

dimanche 30 août 2009 par Chantal WOODTLI
Genève, le 25 août 2009
Aux rédactions de la presse suisse

Madame, Monsieur,

Nous vous prions d’informer vos lecteurs de notre invitation à commémorer la répression de la communauté paysanne de la Finca Nueva Linda, le 31 août 2004, répression sanglante pour laquelle nous avons déjà entrepris plusieurs actions sur les plans local, national, ainsi qu’auprès des ONG internationales pour la défense des Droits humains.

Cinq ans plus tard, le groupe de paysans campent toujours au bord de la route pour réclamer justice. Nous commémorerons donc conjointement le massacre du 31 août 2004 qui a fait au moins 10 morts.

En juin 2008 nous avons accompagné la famille du disparu Hector Perez Reyes et l’un des responsables du syndicat guatémaltèque CODECA, qui la soutient, auprès de Monsieur Philip Alston, rapporteur spécial des Nations-Unies à Genève.

Nous avons également projeté à deux reprises le film de Grégory Lassalle qui témoigne de la difficile lutte pour l’accès à la justice au Guatemala. Ce film : « Km207, au bord de la route » a été projeté au Grutli lors du dernier FIFDH, en mars 2009.

Nous vous remercions de votre intérêt à faire connaître et respecter les droits fondamentaux, de bien vouloir mentionner notre invitation à la population genevoise ce 31 août à 18 heures à la Place des Nations, et vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, nos salutations distinguées.

Chantal Woodtli, secrétaire « Km207 »

Claude Reymond, trésorier « Km207 »


Programme à la Place des Nations, 18 heures, côté nord (kiosque)

31 août 2009 : HOMMAGE à Hector Perez Reyes, paysan guatémaltèque disparu en septembre 2003, et au groupe de paysans qui se bat contre l’impunité au Km207, depuis 5 ans, au bord de la route qui longe la finca Nueva Linda, de Retalhuleu. Ils en ont été expulsés par un millier de policiers et de soldats le 31 août 2004. Bilan : 10 morts, des dizaines de blessés, l’incendie des biens, du bétail et des abris.

  • Rappel des faits survenus le 31 août 2004 à Retalhuleu, côte ouest du Guatemala.
  • Les buts de l’association Km207 Guatemala-Suisse.
  • Plantation d’un hibiscus qui symbolisera la lutte contre l’impunité.
  • Une responsable du « Jardin des disparus » engage le Parlement suisse à se saisir de la Convention contre les disparitions.

Prochain rendez-vous annoncé : 24 septembre 2009, Journée consacrée au Guatemala dans le cadre de la « Semaine pour la Paix ».




Derniers articles