Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

6e Communiqué quotidien du Forum Tamoul Suisse et d’ACOR SOS Racisme

Sri Lanka : zones d’ombres et expulsions sont monnaie courante !

marche pour la paix au SRI LANKA, 10 juin 2009

jeudi 11 juin 2009 par Claude REYMOND

Chaleureusement accueillie mardi 9 juin à Yverdon, la marche pour la paix au Sri Lanka fait étape ce 10 juin à Concise. Elle sera reçue demain à Neuchâtel ! Son message sera entendu :

Le régime Rajapakse ne peut plus dissimuler ses massacres,

ayant gagné la guerre, il abat une main de fer sur la minorité tamoule.

Le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, avait exigé le 23 mai au Sri Lanka un accès « immédiat et sans entraves » des organisations humanitaires aux camps de réfugiés. 14 organisations avaient averti alors que « des milliers de vies étaient menacées ». Rien n’a bougé.

Mike D. Newman, chirurgien MSF déclare :« Nous voyons beaucoup de blessures infectées, causées par les combats, qui ont peu été soignées » (…) « Ces interventions nécessaires surviennent pour certaines blessures après des semaines, pour d’autres après des mois ».

Selon Médecins sans frontières (MSF), au Sri-Lanka, les soins médicaux et chirurgicaux sont restreints pour les déplacés de Menik Farm. Bien que le ministère de la Santé sri-lankais ait mis en place des dispensaires dans les camps pour les personnes blessées et malades, les besoins médicaux restent très importants. Une présence médicale 24h/24 est nécessaire pour répondre à toutes les urgences.

Et l’aide humanitaire reste à quai. Les forces navales du Sri Lanka ont arraisonné et saisi lundi un bateau venu de Grande-Bretagne, chargé d’aide humanitaire destinée aux réfugiés et qui tentait d’entrer dans les eaux territoriales de l’île.

Selon « Tamilarkalam », association d’aide aux Tamouls, le gouvernement veut cacher les horreurs de ses exactions. « Ils ont tué des milliers de civils, pas seulement des Tigres de la branche armée. Ils ne veulent pas que le monde sache. … C’est la misère totale là-bas ».

Le député canadien Bob Rae, membre du parti libéral, ancien Premier ministre de l’Ontario, a été arrêté mercredi 10 juin à son arrivée à Colombo et immédiatement expulsé. Solidaire des Tamouls, P.B Abeykoon, chef des services de l’immigration, l’accuse d’avoir soutenu les Tigres.

Le Canada, dans les années 80, a accordé l’asile à plus de 300.000 Tamouls. Au Canada comme en Suisse, la diaspora a multiplié ces derniers mois les manifestations d’information. Jugeant l’attitude du Canada trop favorable aux Tamouls, des manifestants sri-lankais en représailles ont caillassé le mois dernier l’ambassade du Canada à Colombo.

Il faut renforcer la solidarité !

· Exiger la libération immédiate des médecins T. Varatharajah, T. Sathyamurthi et V. Shanmugarajah : témoins de la barbarie ils sont emprisonnés sans inculpation.

· Le Conseil des Etats veut pouvoir renvoyer des Tamoul. Il faut l’en empêcher.

· Des réfugié-e-s doivent être accueilli-e-s en Suisse.

 

PS:

Forum Tamoul Suisse (Shiva Thambipillai, 079 796 78 50 nthambipillai@yahoo.com tamilforumswiss@gmail.com)

ACOR SOS Racisme (Karl Grünberg, 079 771 68 47 karlgrunberg@yahoo.fr




Derniers articles