Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Ne nous laissons pas faire !

Discours d’Andrée Jealk-Pelia pour le Cartel intersyndical du personnel de l’Etat

mardi 19 mai 2009 par Claude REYMOND

Chers amis, chers camarades,

Oui ce monde est en crise, il l’est structurellement !

Oui, une fois le système capitaliste montre ce qu’il est, un système incapable de
redistribuer les richesses de manière que chacuni puisse vivre dans la dignité et l’égalité !

Les tenants de ce système ne sont préoccupés que de leur profit personnel, au total mépris des acteurs de la production des biens, les travailleurs, nous !

Ne nous laissons pas faire !

A leur rapacité, opposons nos solutions : réduction, partage du temps de travail tout d’abord afin que chacun dispose d’un emploi !

Exigeons le redéploiement des services publics, la création d’emplois socialement utiles : les mesures d’austérité n’ont eu de cesse de réduire comme une peau de chagrin les prestations publiques : externalisations, suppressions de postes, coupe dans les subventions et j’en passe...

Il s’agit d’inverser la vapeur : dans les collectivités publiques il s’agit de faire cesser immédiatement les politiques d’austérité pour répondre aux besoins réels de la population, y compris les besoins nouveaux.

Pour répondre à ces besoins nouveaux et aux besoins sociaux, il manque quantité de postes :

  • Au niveau de la petite enfance, où des centaines de places de crèche sont à créer urgemment,
  • pour l’accompagnement des enfants en âge scolaire, diminuer les effectifs des classes et développer le parascolaire et les appuis aux enfants en difficulté,
  • pour la formation des jeunes, il faut doter plus largement les formations post obligatoires, mais surtout en réhabiliter les apprentissages manuels et techniques. Halte à la discalification des jeunes sans formation : plus aucun jeune ne doit pouvoir se présenter sur le marché du travail sans qualification : c’est bien là le moins que l’on puisse attendre d’une société qui se dit développée !
  • En ce qui concerne les chômeurs, les personnes en difficulté, ils doivent pouvoir être réellement aidés et accompagnés pour retrouver formation, emploi et dignité !
  • Chacun doit pouvoir être correctement soigné, indépendamment de sa bource : pour cela il faut du personnel soignant en suffisance, satisfait par ses conditions de travail et reconnu dans sa tâche... Tout le contraire du plan Victoria qui coupe dans les postes, réorganise et rentabilise sans aucun égard pour la personne que ce soient les soignants ou par voie de conséquence, les soignés !

Exigeons le retrait du plan Victoria dans les hôpitaux, l’engagement et la formation du personnel nécessaire !

  • Ne tolérons plus que l’on piétine la volonté populaire comme c’est le cas dans le question des EMS.
  • Nos ainés ont droit à des soins et un encadrement de qualité : mise en place de l’IN ... sur les maisons de retraite.

Ils sont là, les emplois à créer ou à recréer :

Dans l’encadrement de la petite enfance et l’enfance,

Dans la formation des plus jeunes et de tous,

Dans une santé de qualité pour chacun,

Dans l’aide et l’accompagnement des plus fragiles et des ainés !

NON aux baisses d’impôts pour les sociétés et les plus riches.

Nous ne paierons pas leur crise : c’est leur crise, à eux de payer !



Derniers articles