Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

journée nationale intersyndicale et interprofessionnelle

19 mars 2009 = grève dans toute la France

Appel du 19 mars 2009 des organisations syndicales nationales

mardi 17 mars 2009 par infomation fournie par nos alliés

CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA

La forte mobilisation du 29 janvier a conduit le président de la République à annoncer à l’occasion de la rencontre avec les partenaires sociaux, le 18 février, une légère inflexion sociale à son plan de relance. En réponse à une partie des revendications avancées par les organisations syndicales, des mesures sont annoncées, des processus de concertation sont proposés sur le partage de la valeur ajoutée et des profits, un fonds d’investissement social est programmé.

Les organisations syndicales CFDT, CFTC, CFE-CGC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA considèrent que les mesures sont trop parcellaires pour modifier le cap économique de la politique gouvernementale. Par ailleurs le Président a refusé catégoriquement d’augmenter le Smic, de modifier sa politique d’emploi dans les fonctions publiques et de revenir sur la défiscalisation des heures supplémentaires… A cela s’ajoutent l’attitude dogmatique du patronat et son refus d’assumer ses responsabilités.

La crise nécessite des réponses d’une toute autre portée. Les effets de la crise économique et financière s’accentuent et accroissent les inquiétudes des salariés. La recrudescence des suppressions d’emploi, d’utilisation du chômage partiel, contribuent à amplifier la récession et pèsent lourd sur le pouvoir d’achat qui se dégrade.

Tout ceci conduit les organisations syndicales à poursuivre la mobilisation. Elles appellent à poursuivre les actions engagées dans les secteurs professionnels. Elles confirment la journée de mobilisation interprofessionnelle du 19 mars 2009 qui donnera lieu à des grèves et des manifestations dans tout le pays.

En prolongement de leur déclaration commune du 5 janvier 2009, elles appellent leurs syndicats et les salariés, les demandeurs d’emploi, les retraités, à faire entendre au gouvernement comme aux responsables patronaux et employeurs leurs revendications :

  • défendre l’emploi privé et public,
  • lutter contre la précarité et les déréglementations économiques et sociales,
  • exiger des politiques de rémunération qui assurent le maintien du pouvoir d’achat des salariés, des chômeurs et des retraités et réduisent les inégalités,
  • défendre le cadre collectif et solidaire de la protection sociale, des services publics de qualité

Elles expriment leur solidarité et leur soutien aux salariés des DOM et à leurs organisations syndicales et appellent gouvernement et patronat à répondre positivement aux revendications posées.

Elles conviennent de se réunir à nouveau le 20 mars 2009 à 8h00.

Paris, le 23 février 2009


quelques exemples au Pays de Gex

Emploi public et privé

Nous demandons par exemple les recrutements nécessaires dans les écoles, à l’hôpital de Gex, dans les cantines des collèges pour assurer les remplacements … De nombreux secteurs d’activité subissent une baisse d’activité du fait de la crise avec des conséquences graves pour les salariés : prise de RTT, congés anticipés, chômage partiel qui concerne 3558 salariés dans le bassin Oyonnax -Bellegarde- Pays de Gex. Nous demandons qu’une indemnisation du chômage partiel à 75% se mette en place immédiatement et qu’avant de placer les salariés en chômage partiel les entreprises envisagent des actions de formation en vue de leurs besoins futurs.

La précarité

Lutter contre le recours aux travailleurs jetables dans le privé (grande distribution), les emplois de vacataires et de contractuels (de droit privé) dans le secteur public. Lutter aussi contre les temps partiels subis.

Politique de rémunération

Le Pays de Gex où la vie est trop chère depuis déjà longtemps pour ceux qui ne disposent que de revenus français … nous demandons toujours une Prime de Rattrapage du différentiel de coût de la vie de 300 € mensuels afin d’améliorer la situation des salariés et de redonner de l’attractivité aux emplois publics et privés sur France dans le Pays de Gex.

Politique de santé et protection sociale

Nous demandons le maintien et le développement de l’Hôpital de Saint Julien en Genevois. Le développement d’une médecine de spécialistes de proximité et accessible à tous.

Nous demandons aussi le respect du cadre collectif des protections sociales et le respect de la démocratie sociale en matière de réforme avec à chaque fois l’établissement d’un vrai dialogue social et la prise en compte de l’avis des organisations représentatives

Nous demandons aussi :

  • Les moyens nécessaires au bon fonctionnement du Pôle Emploi dans le Pays de Gex car c’est un élément indispensable à la solidarité… surtout dans cette période de crise.
  • Le rétablissement des postes de RASED supprimés dans l’enseignement primaire : 4 pour le Pays de Gex.
  • Des remplaçants titulaires et formés dans les écoles, les collèges et les lycées
  • De stopper la déstructuration de la douane dans le Pays de Gex (suppression de 60 emplois)

La grève générale du 29 janvier a été un succès considérable dans tout le Pays et ceux qui sont allés à Bourg ont pu voir ce que les journaux ont appelé une manifestation historique avec 8000 participants. Le matin nous étions plus de 150 dans les rues de Gex.

Nous ne pouvons pas en rester là …

Les Unions Locales des Syndicats du Pays de Gex, avec le soutien de plusieurs associations de la société civile vous appellent à les rejoindre et à manifester dans le Pays de Gex le jeudi 19 mars :

Rendez vous à partir de 8H00 pour tourner autour du Rond Point de la Douane et l’occuper (vers ED et le Pirate) à Ferney-Voltaire jusqu’à 9H30. Ensuite nous partirons en cortège par la grande rue jusqu’à la Statue de Voltaire au centre ville puis nous continuerons jusqu’au Lycée International avant de revenir vers la statue de Voltaire pour la dissolution entre 10H30 et 11H00.

Amenez des couvercles, des vieilles casseroles, des sifflets, des instruments de musique et tout ce qui pourra faire du bruit car après la manif silencieuse du 29 à Gex, cette fois il faudra qu’on nous entende.

De notre mobilisation qui viendra s’ajouter à toutes celles qui auront lieu ailleurs en France dépend la crédibilité de nos revendications locales et nationales. Au moindre signe d’essoufflement ceux qui décident estimeront avoir gagné.

PS:

Imprimé par nos soins. Ne pas jeter sur la voie publique mais remettre ce tract à quelqu’un d’autre ou dans une boite aux lettres




Derniers articles