Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

le référendum pour le CIC a abouti avec plus de 5600 signatures

mardi 27 janvier 2009 par Claude REYMOND

Le comité "Sauvons la Maison de la culture de Saint-Gervais !" a déposé hier son référendum Ville de Genève contre la réduction de 1,095 million de la subvention à la Fondation Saint-Gervais (FSG).

Lancé à la veille de Noël, ce référendum a recueilli 5698 signatures en Ville, après suppression de plusieurs centaines de paraphes en provenance d’autres communes. Or, 4000 signatures auraient suffi, ce qui témoigne d’un véritable succès populaire !

La perte d’un tiers de la subvention de la FSG consacrerait immédiatement le démantèlement du Centre pour l’image contemporaine (CIC) dont les miettes seraient récupérées par le Fonds municipal d’art contemporain (FMAC) et le Centre d’art contemporain (CA). Mais cette entité artistique disparaîtrait corps et âme...

De surcroît, comme Patrice Mugny et des responsables de la FSG l’ont affirmé à plusieurs reprises publiquement, l’avenir du théâtre de Saint-Gervais serait lui aussi menacé.

La vie culturelle de Genève se concentrerait de plus en plus autour de très grosses institutions en position de monopole : le Grand théâtre, la Nouvelle comédie, le complexe Mamco-CAC, etc. Une logique qui intéresse bien sûr le marché de l’art, dont Genève est une importante plaque tournante, et la spéculation immobilière (quartier des Bains ou de la gare des Eaux-Vives). Mais qui pénaliserait les artistes et les usager-e-s.

Nous souhaitons maintenant l’ouverture d’un large débat public sur la politique culturelle de la Ville de Genève. Il faut en finir avec l’autoritarisme : que les responsables du Département des affaires culturelle (DAC) acceptent de descendre dans l’arène pour jouer le jeu d’un budget participatif !

Contre une culture de prestige réservée à une petite élite, nous défendons la diversité et donc la multiplicité des lieux de création.

Nous avons besoin d’une Maison des arts de la scène et de l’image à Saint-Gervais, au service des artistes et de la population, sensible aussi aux enjeux citoyens.

C’est pourquoi il faudra voter NON le moment venu à la suppression d’un tiers de la subvention de la Fondation Saint-Gervais.



Derniers articles