Communauté genevoise d’action syndicale

Organisation faitière regroupant l’ensemble des syndicats de la République et canton de Genève

Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax 731 87 06

iban CH69 0900 0000 8541 2318 9

Initiative EMS : mettons fin au déni répété de la volonté populaire

jeudi 18 décembre 2008

Initiative EMS : mettons fin au déni répété de la volonté populaire

De la mauvaise volonté à la farouche opposition.

Depuis que l’initiative pour une meilleure prise en charge de nos aîné-e-s en EMS a été acceptée, en mars 2007, par 60% des votants, le Conseil d’Etat n’a eu de cesse de mettre des bâtons dans les roues de sa mise en œuvre. Aujourd’hui il franchit une étape supplémentaire. Alors que le projet de budget 2009 est sorti de la Commission des finances amendé d’une enveloppe de 10 millions supplémentaires aux EMS pour qu’enfin l’initiative 125 trouve un début de commencement d’application, le Conseil d’Etat a annoncé son intention de supprimer cet amendement en séance plénière.

620 postes nécessaires hier… 70 aujourd’hui ?

Des 60 millions que le Conseil d’Etat estimait que coûterait notre initiative, les 5 que nous avons finalement arrachés l’année passée paraissent aujourd’hui suffire à celui-là pour atteindre le but visé. Par un tour de passe-passe invraisemblable, les 620 postes alors nécessaires se sont miraculeusement réduits à la septantaine de postes qu’ont permis de financer les 5 millions en question.

Pas de complicité du Parlement !

Cet incroyable déni de la volonté populaire discrédite à lui seul l’ensemble du Conseil d’Etat. Il exprime de surcroît un terrible mépris à l’endroit des 4’000 employé-e-s de ce secteur qui doivent déjà faire face à d’importantes mesures d’austérité budgétaire depuis bientôt trois ans. Et c’est sans parler des personnes âgées qui doivent subir une dégradation constante des prestations qui leur sont allouées. Si le Conseil d’Etat devait être soutenu par le parlement sur ce sujet, cela ne laisserait à notre comité d’initiative que les options suivantes :

  • poursuivre la démarche judiciaire que nous avons entamée par la mise en demeure du Conseil d’Etat d’enfin mettre en œuvre l’initiative 125, mise en demeure dont vous trouverez copie en annexe de la présente ;
  • dénoncer auprès de la population, qui aura à renouveler ses élus à l’automne prochain, quels sont les groupes politiques qui se montrent sourds à l’expression de sa volonté.
Il est encore temps de se ressaisir

Vous avez encore, Mesdames et Messieurs les député-e-s, l’occasion que ne se commette pas une pareille injure à notre système institutionnel. En ce sens, nous vous invitons, pour le moins, à ne pas supprimer, comme le demande le Conseil d’Etat, les 10 millions que la Commission des finances a consenti à accorder aux EMS. Il en va du respect de la démocratie autant que de celui de nos aîné-e-s !

PS:

Comité d’Initiative
ACAIS – Association Cantonale d’Aides Soignantes, AGASPA – Association Genevoise d’Animateurs Socio-culturels auprès des Personnes Agées, AGIC – Association Genevoise des Infirmiers Chefs, ASE – Association Suisse des Ergothérapeutes, ASI – Association Suisse des Infirmières, AVIVO – Association de défense des retraités, Indépendants de gauche, MPF – Mouvement Populaire des Familles, PDT – Parti du Travail, PSG – Parti Socialiste Genevois, SolidaritéS, les organisations syndicales SIT, SSP, Syna, Travail.Suisse et CGAS.




Derniers articles