Observatoire de l’Aide Sociale et de l’Insertion

p.a. CGAS, rue des Terreaux-du-Temple 6, 1201 Genève

observatoire.oasi@gmail.com

compte postal 14-499363-8

Notre politique évite la trappe sociale

mercredi 22 avril 2015

Dans le journal Le Temps, Pierre-Yves Maillard répond à ceux qui trouvent l’aide sociale trop généreuse pour les familles. Il aborde la question des effets de seuil, des loyers élevés, des contrôles pour éviter les fraudes. Les jeunes ne doivent pas recevoir l’aide sociale, mais des bourses pour encourager la formation.
Actuellement le salaire d’un ouvrier ne suffit plus à faire vivre sa famille. Les révisions des lois fédérales sur l’assurance invalidité et l’assurance chômage ont rejeté des milliers de ménages vers l’aide sociale. La politique sociale pour les travailleurs (subsides d’assurance maladie, prestations complémentaires familiales, allocations familiales) est le moyen pour que la classe moyenne inférieure ne soit pas défavorisée et que l’aide sociale ne devienne pas une "trappe".



titre documents joints

Derniers articles