9 novembre 1932 - plus jamais ça

à la mémoire du 9 novembre 1932, pour la démocratie et la liberté

p.a. CGAS - Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

où sont précisément tombés nos camarades ?

mardi 6 novembre 2007 par Claude REYMOND

« Nos propres recherches auprès des archives d’Etat nous ayant permis de constater qu’elles ne peuvent satisfaire à notre quête puisque le support des renseignements désirés ne leur pas encore été confié, nous avons demandé au Conseil d’Etat genevois de bien vouloir nous faciliter l’obtention de l’extrait du rapport de police indiquant l’emplacement au sol des personnes frappées par le feu des soldats le 9 novembre 1932. »

En effet, nous envisageons de procéder à un marquage au sol...

Nous avons également sollicité la Cheffe de la police et le Procureur, mais leur réponse nous incitent à conclure qu’un tel relevé ou plan ne fut jamais établi...

Le fichier ci-joint est la contribution du Conseiller d’Etat Laurent Moutinot à nos recherches...

Il comprend le premier rapport dressé par l’armée ; si partial et affabulateur qu’il suscita la publication d’une contre-expertise nommée « A la recherche de la vérité, Fédération suisse des Socialistes religieux, 1933 », laquelle s’appuie sur les témoignages receuillis par la Ligue des droits de l’Homme de l’époque.

La lecture comparée permet d’apprécier l’abîme qui alors sépare la version « officielle » de celle des intellectuels décrivant les faits et relevant les considérations d’observateurs étrangers.

PDF - 2.2 Mo
2007-10-29di_CGAS_Personnes_frappees-re5683.pdf