Comité d’organisation du 1er Mai

p.a. CGAS, Rue des Terreaux-du-Temple 6 - 1201 Genève - phone +41 22 731 84 30 fax +41 22 731 87 06

iban CH24 0900 0000 1775 3619 5

info@cgas.ch

Ensemble, le 14 juin, contre les inégalités et les discriminations !

mercredi 27 mars 2019

Nous les femmes*, sommes toutes exposées au sexisme, aux discriminations, aux stéréotypes et aux violences, sur le lieu de travail, à la maison, aux études ou dans la rue. Des oppressions spécifiques basées sur l’appartenance de race, de classe ou sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre se combinent, si bien que certaines d’entre nous peuvent subir des discriminations multiples. Faire vivre la solidarité entre les femmes* du monde entier, c’est un des objectifs de notre grève.

Nos conditions de travail se dégradent
Durant ces vingt dernières années, nous avons assisté à la montée des politiques néolibérales : les services publics ont été remis en cause, les prestations ont été réduites, des secteurs comme la santé ont été soumis à la logique marchande, les conditions de travail et de retraite ont été péjorées. L’économie capitaliste veut maximiser les profits au détriment de l’être humain et de l’équilibre écologique. Nous sommes les premières à en souffrir en tant que travailleuses précaires, migrantes ou encore mères, souvent seules responsables du foyer et des enfants.

Nous sommes précarisées, même à la retraite
A cause des inégalités, nous les femmes*, subissons davantage la précarité, le chômage et la pauvreté. Nous sommes majoritaires dans les emplois précaires et mal payés, mais peu nombreuses à accéder aux postes à responsabilité. Nous voulons un salaire égal, ainsi qu’une révision de la loi sur l’égalité, comprenant des contrôles et des sanctions. Nous voulons l’instauration d’un salaire minimum légal de 23.-/heure. Nous voulons la reconnaissance de la valeur et de l’indispensabilité du travail de care non rémunéré et rémunéré, y compris pour les employées des ménages privés. Nous voulons des rentes qui nous permettent de vivre dignement ; des assurances sociales qui tiennent compte de nos besoins et de notre réalité, notamment dans la prévoyance vieillesse.

Pour toutes ces raisons
et d’autres encore,
nous ferons grève le 14 juin 2019 !

*toute personne qui n’est pas un homme cisgenre (soit un homme qui se reconnaît dans le genre qui lui a été assigné à la naissance).